3.4.11.3 Le corps de résurrection de Jésus-Christ

Le corps de résurrection de Jésus-Christ est un corps glorieux. Sa résurrection n´est pas synonyme de retour à l´existence terrestre ; elle est fondamentalement différente du retour à la vie de Lazare par exemple (Jn 11 : 17-44), qui est mort une seconde fois par la suite. Christ, le Ressuscité, a définitivement échappé à la mort : Nous savons « que Christ ressuscité des morts ne meurt plus ; la mort n´a plus de pouvoir sur lui » (Ro 6 : 9). Dieu a ressuscité Jésus, sans abandonner son corps à la corruption (Ac 13 : 34-35).

Christ vit par la puissance de Dieu (2 Co 13 : 4). Après sa résurrection, son corps glorieux échappe à la finitude et à la mortalité propres à la chair, pour n´être plus lié ni à l´espace ni au temps. C´est revêtu de ce corps que le Seigneur s´est présenté parmi ses disciples (Lu 24 : 36), qu´il a traversé des portes fermées (Jn 20 : 19.26), rompu le pain avec ses disciples (Lu 24 : 30), leur montrant les marques de ses plaies et mangeant avec eux (Lu 24 : 40-43). Il leur a montré de cette sorte qu´ils n´avaient pas affaire à un « esprit », mais bel et bien à Jésus-Christ, dans sa présence corporelle.

C´est à ce corps de résurrection de Christ que l´apôtre Paul compare le corps que revêtiront les morts en Christ après leur résurrection. Il s´agit d´un corps spirituel qui ressuscitera en gloire et en force (1 Co 15 : 42-44). Lors de leur transformation, au retour de Christ, les vivants recevront un corps semblable au corps glorieux de Christ (Ph 3 : 21).

Voir aussi