3.4.1 Le Fils unique de Dieu

La déclaration, selon laquelle Jésus-Christ est le Fils unique du Père (Jn 1 : 14) figure dans l´article 2 de la confession de foi : « Je crois en Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu », ce qui signifie que Jésus-Christ est Fils de Dieu d´une manière incomparable. « Fils unique » veut dire qu´il est engendré, et non pas créé par le Père : « Le Fils est [...] le premier-né de toute la création » (Col 1 : 15). Le Fils de Dieu est auprès du Père avant toute création (préexistence).

En Jean 3 : 16, Jésus est désigné comme étant le « Fils unique » de Dieu. Il est celui qui est en mesure d´attester authentiquement le Père, ce qui, en Jean 1 : 18, est dit en les termes suivants : « Personne n´a jamais vu Dieu ; Dieu le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l´a fait connaître. »

Le Fils de Dieu n´est pas, comme l´être humain, une créature, il n´est pas non plus comparable aux anges qui, eux, ont un commencement. Il est sans commencement ni fin, de même nature que le Père, c´est-à-dire « unique », éternellement engendré. Hébreux 1 : 5 utilise la notion d´ « engendrement » en s´appuyant sur Psaumes 2 : 7, pour exprimer la relation unique qui unit le Père et le Fils.

Voir aussi