3.3.4 L´homme, entité composée de l´esprit, de l´âme et du corps

Dieu a créé l´homme, être à la fois physique et spirituel, c´est-à-dire doté d´un esprit et d´une âme. Si le corps de l´homme est mortel, son esprit et son âme sont immortels (cf. 9.1).

Le corps procède de la conception ; il participe ainsi de la nature et de l´apparence des parents. En revanche, l´âme n´est pas due à la conception humaine, mais elle est créée par Dieu lui-même, sans intermédiaire : à l´évidence, Dieu est actuellement Créateur.

La Bible ne distingue pas clairement l´âme de l´esprit [5]. Tous deux rendent l´être humain capable de participer du monde spirituel, de reconnaître Dieu et d´être ainsi en communion avec lui.

Il ne faut pas concevoir l´esprit, l´âme et le corps comme étant indépendants les uns des autres ; ils se réfèrent bien plutôt continuellement l´un à l´autre, s´interpénètrent et s´influencent mutuellement, car l´être humain est une entité : Aussi longtemps qu´il vit sur terre, il est une entité composée de l´esprit, de l´âme et du corps (1 Th 5 : 23) qui interagissent étroitement entre eux ; après la mort du corps, l´homme est une entité composée de l´esprit et de l´âme.

La mort n´entraîne pas la fin de la personnalité de l´homme ; celle-ci s´exprime désormais par l´esprit et l´âme.

Lors de la résurrection des morts, l´esprit et l´âme revêtiront un corps de résurrection (cf. 10.1.2).

EN BREF

Le malin tente l´être humain. Celui-ci succombe à cette tentation et transgresse ainsi le commandement de Dieu : Le péché vient de faire son entrée dans l´existence de l´être humain. (3.3.3)

La conséquence du péché, c´est la séparation d´avec Dieu. De surcroît, la liberté originelle de l´homme connaît ainsi une profonde restriction : il a beau s´efforcer de mener une vie agréable à Dieu, sa démarche reste vouée à l´échec. Cependant, même pécheur, Dieu ne le prive pas de son assistance. (3.3.3)

Dieu a créé l´homme, être à la fois physique et spirituel : son corps est mortel, mais son être spirituel (l´esprit et l´âme) est éternel. La mort n´entraîne pas la fin de la personnalité de l´homme ; celle-ci s´exprime désormais par l´esprit et l´âme. (3.3.4)

[5] Il ne faut pas confondre l´âme immortelle avec la « psychè » de l´être humain, désigné communément par le terme d´ « âme ». De la même manière, il convient de distinguer l´esprit inhérent à l´être immortel de l´intelligence (communément appelé : « l´esprit, l´intellect humain »).

Voir aussi