3.3.2 L´homme à l´image de Dieu

Dieu a conféré une position éminente parmi toutes ses créatures à l´être humain, le plaçant dans une relation étroite avec lui-même : « Puis Dieu dit : Faisons l´homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu´il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. Dieu créa l´homme à son image, il le créa à l´image de Dieu, il créa l´homme et la femme » (Ge 1 : 26-27).

Ce qui distingue l´être humain, c´est son égal rapport à la création visible et invisible, car il est de nature à la fois matérielle et immatérielle par l´acte créateur divin : « L´Eternel Dieu forma l´homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l´homme devint une âme vivante » (Ge 2 : 7). Dieu remplit sa créature la plus noble de vitalité et la fait aussi participer des attributs divins tels l´amour, la personnalité, la liberté, la raison, l´immortalité. Dieu rend l´homme capable de reconnaître son Créateur, de l´aimer et de le louer. L´être humain est ainsi focalisé sur Dieu, même s´il ne reconnaît pas toujours le vrai Dieu et le remplace par un substitut.

Puisque c´est Dieu qui a donné une nature à la fois physique et spirituelle à l´être humain, les deux appellent le respect et la dignité.

Sa ressemblance avec Dieu implique que l´homme occupe une position exceptionnelle au sein de la création visible : Il est celui à qui Dieu s´adresse et qu´il aime.

De surcroît, la ressemblance de l´homme à Dieu renvoie à l´incarnation de Dieu en Jésus-Christ, « l´image du Dieu invisible » (Col 1 : 15). Jésus-Christ est le second « Adam » (1 Co 15 : 47) ; sa ressemblance avec Dieu est visible et parfaite.

Le fait que l´homme ait été créé à l´image de Dieu n´implique pas pour autant que l´on puisse tirer des conclusions quant à la nature de Dieu à partir de la personne humaine ; tel est le cas pour Jésus-Christ seulement.

Dieu a créé l´homme en le dotant du langage, autre aspect de sa ressemblance avec Dieu. De toute éternité, Dieu est un Dieu qui parle. C´est par la parole qu´il a tout créé et qu´il a appelé l´homme par son nom. En percevant la parole que Dieu lui adresse, l´homme se perçoit comme étant une personne : le « tu » de Dieu fait de l´homme un « ego ». Il est ainsi capable de louer Dieu, de se communiquer à lui au moyen de la prière et d´entendre la parole de Dieu.

La possibilité offerte à l´homme de faire librement ses choix est aussi une conséquence de sa création à l´image de Dieu. Cette liberté qui lui est consentie rend l´homme responsable de ses actes : il doit ainsi en assumer les conséquences (Ge 2 : 16-17).

L´homme et la femme sont d´égale façon à l´image de Dieu ; ils sont donc de nature identique. Non seulement ils ont été créés pour être l´un avec l´autre, mais aussi pour être là l´un pour l´autre, et ils se sont vu confier la même tâche : « dominer » sur la terre, c´est-à-dire la travailler et la préserver. Ce pouvoir conféré à l´homme ne l´autorise cependant pas à user de la création de manière arbitraire, bien au contraire : Étant créé à l´image de Dieu, il lui incombe de traiter la création à la manière d´un être divin : avec sagesse, bonté et amour.

EN BREF

Dieu, l´auteur de toute la réalité expérimentable, a attribué son espace vital à l´homme et lui a donné pour tâche de dominer sur la terre et de la conserver. L´homme est tenu de respecter toute vie ainsi que l´espace vital. (3.3.1.2)

Dieu a créé l´homme à son image ; l´homme cultive un égal rapport à la création visible et invisible. Dieu remplit l´homme de vitalité et le fait participer des attributs divins. (3.3.2)

Sa ressemblance avec Dieu implique que l´homme occupe une position exceptionnelle au sein de la création visible : Il est celui à qui Dieu s´adresse et qu´il aime. L´homme et la femme sont d´égale façon à l´image de Dieu. (3.3.2)

Voir aussi