3.3.1.1.1 Les anges

Le terme d´ « ange » est une traduction de l´hébreu « malak » ou du grec « angelos ». Ces deux termes apparaissent régulièrement dans les textes en hébreu ou en grec de l´Écriture sainte, dans le sens général de « messager » ou d´ « envoyé » ; ils sont cependant essentiellement utilisés pour désigner des messagers divins célestes [4].

Les anges ont pour tâche d´adorer Dieu, de remplir ses missions et, ce faisant, de le servir. Au gré de la volonté divine, ces anges peuvent, dans certains cas particuliers, se rendre visibles. La Bible rapporte que, sur l´ordre de Dieu, des anges ont communiqué des messages à des hommes. Il y est attesté aussi à de multiples reprises qu´ils leur ont proposé aide ou protection par mission de Dieu : « Ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu, envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut ? » (Hé 1 : 14). Le passage en Matthieu 18 : 10 indique que des anges sont attribués aux enfants, qui voient continuellement la face de Dieu.

Les services que les anges rendent aux hommes dépendent toujours de la volonté de Dieu. C´est la raison pour laquelle les actions de grâces et les honneurs ne reviennent pas aux anges, mais à Dieu seul : « Je suis Raphaël, l´un des sept anges qui se tiennent devant la gloire du Seigneur et pénètrent en sa présence. [...] Quand j´étais avec vous, ce n´était pas par un effet de ma bienveillance que j´étais avec vous, mais par la volonté de Dieu. C´est lui que vous devez bénir tout au long des jours, c´est lui que vous devez chanter » (Tb 12 : 15.18. TOB).

La formulation : « une multitude de l´armée céleste » (Lu 2 : 13) donne un aperçu du grand nombre des anges tout comme, par ailleurs, cette indication de Jésus, en Matthieu 26 : 53, selon laquelle son Père lui « donnerait à l´instant plus de douze légions d´anges. » Les anges sont dits « puissants en force » (Ps 103 : 20) et décrits comme étant des êtres saints et majestueux. Ils sont aussi à même d´inspirer de la frayeur et de la peur aux hommes (Lu 1 : 11-12.29 ; 2 : 9-10).

L´Écriture sainte parle en outre des chérubins qui, après la chute dans le péché, gardent le chemin de l´arbre de vie (Ge 3 : 24), et des séraphins que, dans une vision, le prophète Esaïe a vu remplir leur service au trône de Dieu (cf. Es 6 : 2-7). La description biblique suggère l´existence d´une hiérarchie dans le monde des anges : Il y est question de « principaux chefs » comme « l´archange » Micaël (Da 10 : 13 ; 12 : 1 ; Jud 9) ainsi que de Gabriel et de Raphaël qui se tiennent devant Dieu (Lu 1 : 19 ; Tb 12 : 15), semblant occuper ainsi un rang éminent. La Bible ne fournit pas d´explications précises sur les règles qui ont cours dans le monde des anges.

L´amour que Dieu voue aux hommes se manifeste notamment dans le fait qu´il demande aussi aux anges de les servir.

[4] Les chapitres 2 et 3 de l´Apocalypse sont un exemple qui montre que, dans la Bible, même des hommes peuvent être désignés par le terme d´ « anges ». Par les « anges de l´Église » dont il y est question, il faut comprendre les conducteurs responsables de ces Églises locales.

Voir aussi