3.2.2 Les indications du Nouveau Testament au sujet de la Trinité divine

Le Nouveau Testament ne propose pas de doctrine clairement formulée de la Trinité, mais il fait état d´événements et contient des formulations qui rendent évidente la Trinité divine dans son activité salvifique. Un exemple de la présence de la Trinité se trouve dès le début du ministère public de Jésus, où, lors de son baptême, le Père et le Saint-Esprit attestent l´envoi du Fils de Dieu incarné : « Au moment où il sortait de l´eau, il vit les cieux s´ouvrir, et l´Esprit descendre sur lui comme une colombe. Et une voix fit entendre des cieux ces paroles : Tu es mon Fils bien-aimé, en toi j´ai mis toute mon affection » (Mc 1 : 10-11). Le Fils de Dieu œuvre donc dans l´unité avec le Père et le Saint-Esprit.

Le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont aussi cités dans l´ordre de baptiser que Jésus-Christ donne à ses apôtres avant de monter au ciel (Mt 28 : 18-19).

L´Évangile selon Jean livre des indications au sujet de l´union des Personnes divines, en évoquant l´unité du Fils avec son Père, par ces paroles de Jésus-Christ : « Moi et le Père nous sommes un » (Jn 10 : 30 ; cf. Jn 1 : 1.18). De même, la promesse de la venue du Saint-Esprit renvoie à la Trinité divine (Jn 16 : 13-15).

Dans les épîtres néotestamentaires se trouvent d´autres évocations encore de la Trinité divine, notamment dans la louange de Dieu ou dans des formules de bénédiction. Ainsi est-il dit, en I Corinthiens 12 : 4-6 : « Il y a diversité de dons, mais le même Esprit ; diversité de ministères, mais le même Seigneur ; diversité d´opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous. » Il est question, ici, à la fois de l´unicité de Dieu et des différentes révélations des Personnes qui le composent. Le passage en Éphésiens 4 : 4-6 montre, lui aussi, que l´agir de Dieu comporte des indications au sujet de sa nature trine : « Il y a un seul corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés à une seule espérance par votre vocation ; il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, et parmi tous, et en tous. » En I Pierre 1 : 2, il est également question de l´agir salvifique de la Trinité divine : « ... qui sont élus selon la prescience de Dieu le Père, par la sanctification de l´Esprit, afin qu´ils deviennent obéissants, et qu´ils participent à l´aspersion du sang de Jésus-Christ. » Une indication évidente au sujet de la Trinité divine réside dans la formule de bénédiction qui clôt la seconde épître aux Corinthiens : « Que la grâce du Seigneur Jésus-Christ, l´amour de Dieu, et la communion du Saint-Esprit, soient avec vous tous ! » (2 Co 13 : 13).

Voir aussi