3.1.8 Dieu, le Parfait

Dieu est parfait. Il n´a besoin ni de s´améliorer ni de changer ni d´évoluer. Il est l´Immuable, celui qui échappe à toute condition et contrainte. Il n´agit jamais sous la pression d´une nécessité extérieure, mais toujours et uniquement au gré de sa volonté souveraine.

Dieu s´est fait connaître à Moïse comme étant celui qui est totalement identique à lui-même et parfait : « Je suis celui qui suis » (Ex 3 : 14).

La perfection et la bonté de Dieu sont indissociables l´une de l´autre : Tout ce qui s´opère en Dieu, tout ce qui procède de lui ou est créé par lui est bon et parfait. La perfection de Dieu réside aussi dans l´absence de tout décalage entre le vouloir et le faire, le dessein et la réalisation. L´échec ou l´imperfection sont étrangers à Dieu. La création participe de la perfection et de la bonté de Dieu ; Dieu la juge par conséquent « très bonne » (Ge 1 : 31).

La vérité fait également partie de la perfection de Dieu. En Dieu, il n´y a ni mensonge ni illusion ni incertitude : « Le fondement de ta parole est la vérité » (Ps 119 : 160). La parole de Dieu est fiable : Dieu s´engage, quand il fait des promesses, et il est fidèle.

La vérité de Dieu correspond à la sagesse. Dieu règne par elle et en remplit toute sa création : « Elle s´étend avec force d´une extrémité du monde à l´autre, elle gouverne l´univers avec bonté » (Sg 8 : 1. TOB).

La perfection de Dieu est immédiatement expérimentable en Jésus-Christ, celui « qui suscite la foi et la mène à la perfection » (Hé 12 : 2), parce qu´il est parfait dans ses paroles et ses actes. Jésus-Christ est le modèle en matière de sagesse et il l´enseigne à l´homme, pour que celui-ci y aspire (Ph 2 : 5).

Le « but », le « prix de la vocation céleste » (Ph 3 : 13), la perfection donc, est de nature eschatologique. L´homme pécheur peut certes tendre vers la perfection, mais non pas l´atteindre, la réaliser. C´est en l´acceptant lors du retour de Christ et en lui permettant de participer de la nouvelle création que Dieu fera pleinement partager sa perfection à l´être humain.

EN BREF

Le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont le seul et même Dieu qui est depuis le commencement, qui crée, agit et conserve. (3)

La nature et l´agir de Dieu échappent à la raison humaine ; seule la foi est en mesure d´appréhender Dieu. (3.1)

Dieu est à la fois un et trine : Père, Fils et Saint-Esprit. Il ne s´agit pas de trois dieux distincts, mais de trois Personnes (hypostases). (3.1.1)

La foi en le Dieu unique (monothéisme) fait partie des professions fondamentales de l´Ancien et du Nouveau Testament, et est enracinée dans la foi chrétienne, depuis l´époque des premières communautés jusqu´à l´époque actuelle. (3.1.2)

La sainteté - c´est-à-dire la majesté, l´intangibilité, l´isolement du profane - fait partie de la nature de Dieu, de son être et de son agir. Sa parole et sa volonté sont empreintes de la même sainteté. (3.1.3)

Dieu peut tout, il ne connaît aucune limite. L´omniscience et l´omniprésence font partie de sa toute-puissance. (3.1.4)

Dieu n´a ni commencement ni fin. Son éternité est infinie, mais non pas synonyme d´absence de temps. Il est le créateur du temps et domine toutes les dimensions temporelles. Pour lui, le passé, le présent et le futur sont également présents. (3.1.5)

Dieu est amour (1 Jn 4 :16). Au fil de l´histoire, il se révèle comme étant celui qui aime. Son amour est évident avant tout dans le don et le sacrifice de son Fils pour l´humanité tout entière. (3.1.6)

Dieu est le Miséricordieux et le Juste. Sa grâce se traduit notamment par le pardon des péchés. Il justifie le pécheur par Jésus-Christ. (3.1.7)

Dieu est le Parfait. Ses œuvres et ses voies sont sans défaut. Il agit uniquement au gré de sa volonté souveraine. Dieu s´engage, quand il fait des promesses, et il est fidèle. Sa perfection est immédiatement expérimentable en Jésus-Christ. (3.1.8)

Voir aussi