2.4.8 L´article 8

Je crois que, pour obtenir la filiation divine et remplir la condition nécessaire pour être des prémices, les baptisés d´eau doivent recevoir le don du Saint-Esprit par l´intermédiaire d´un apôtre.

Le huitième article de la confession de foi parle du saint-scellé ou baptême d´Esprit, c´est-à-dire de la communication du don du Saint-Esprit au croyant.

Seul l´apostolat est habilité à administrer le sacrement du saint-scellé. La condition préalable à sa réception est le saint baptême d´eau. Seul le baptisé est habilité à recevoir le don du Saint-Esprit.

Le saint-scellé a un effet présent et un effet futur. L´effet présent de la réception du don du Saint-Esprit est la « filiation divine » (Ro 8 : 14-17). « La filiation divine » est propre au chrétien régénéré d´eau et d´Esprit. Elle représente en même temps une anticipation de la condition future de prémices et de « sacerdoce royal » (cf. 1 Pi 2 : 9). « La filiation divine » est par conséquent la situation de l´être humain devant Dieu, situation caractérisée par la réception de tous les sacrements et par la focalisation de l´existence sur le retour de Jésus, résultant de la prédication véritable de l´Évangile. L´effet futur de la réception du don du Saint-Esprit est la qualité de « prémices ». L´être humain scellé du Saint-Esprit n´a toutefois pas encore la qualité de prémices, mais, par le baptême d´Esprit, il remplit la condition nécessaire à son obtention. S´il tend vers le jour de Christ, le croyant peut faire partie de l´Église-Épouse, de la « communion des saints ». Il incombe à celui qui est scellé du Saint-Esprit de persévérer dans l´imitation de Christ et de se laisser préparer en vue du retour de Jésus-Christ par l´action de la parole et l´efficacité des sacrements.

Voir aussi