2.4 La confession de foi néo-apostolique

L´interprétation autorisée de l´Écriture sainte et des symboles de foi de l´Église ancienne est une tâche qui incombe à l´apostolat. La confession de foi néo-apostolique en est une émanation importante : elle exprime avec autorité ce que sont la foi et la doctrine de l´Église néo-apostolique.

Il existe un rapport étroit entre la confession de foi néo-apostolique et les symboles de l´Église ancienne. Les trois premiers articles correspondent, dans une large mesure, au Symbole des Apôtres ; ils soulignent ainsi l´importance de ce symbole de l´Église ancienne. Les sept articles suivants constituent l´interprétation, la continuation et le complément de ces symboles, pour ce qui concerne les ministères, les sacrements, la doctrine des fins dernières ainsi que la relation de l´homme à la société.

La confession de foi néo-apostolique a subi plusieurs modifications depuis qu´elle existe, afin de répondre, de manière appropriée et opportune, au déploiement de la doctrine de la foi néo-apostolique. L´interprétation est un processus qui peut s´inscrire dans la durée et la continuité ; elle fait partie de la tradition vivante inhérente aux écrits mêmes du Nouveau Testament et au travail d´exégèse, fondé sur eux, accompli par les générations suivantes. Loin d´être figée, cette tradition vivante est donc caractérisée par la préservation et le changement. Tous deux revêtent une importance primordiale pour la tradition et, par conséquent, pour l´interprétation : En matière de doctrine ecclésiale, la préservation, indispensable, évite l´écueil qui consiste à oublier l´histoire et à se couper de ses racines ; le changement, tout aussi indispensable, évite cet autre écueil qui consiste à ignorer les générations présentes et à se figer dans la connaissance propre à une seule époque.

A travers les époques et les âges, la confession de foi véhicule la foi en la Trinité divine, en Jésus-Christ, Dieu fait homme, à sa mort sacrificatoire, sa résurrection et son retour, à l´Église, instance médiatrice du salut, à l´envoi des apôtres et aux sacrements, marques salvifiques de la sollicitude divine.

Il incombe aux chrétiens néo-apostoliques d´adhérer à leur confession de foi ; celle-ci doit marquer de son empreinte leur pratique de la foi. Par ailleurs, elle est utile pour faire découvrir à d´autres, sous une forme concise, les éléments essentiels de la foi néo-apostolique.

La confession de foi néo-apostolique est sous-tendue par la connaissance que l´amour, la grâce et la toute-puissance de Dieu ne peuvent se décrire de manière exhaustive à l´aide d´explications didactiques et catéchistiques, parce qu´elles surpassent toujours ce que l´homme est en mesure de dire à leur sujet. Ainsi cette confession de foi ne trace-t-elle aucune limite qui dénierait à d´autres chrétiens la participation au salut.

Voir aussi