2.3 Les symboles de foi de l´Église ancienne et leur importance pour l´Église néo-apostolique

La doctrine de l´Église néo-apostolique se fonde sur l´Écriture sainte. Les symboles de foi de l´Église ancienne expriment les fondements de la foi chrétienne tels que l´Ancien et le Nouveau Testament les attestent. Les symboles de foi de l´Église ancienne ne vont pas au-delà du témoignage biblique, mais le résument plutôt en des termes concis qui font autorité. Dans cette mesure, ils dépassent les limites confessionnelles pour constituer, comme le saint baptême d´eau, un lien qui unit les chrétiens.

L´Église néo-apostolique professe la foi, formulée dans les deux symboles de l´Église ancienne, en la Trinité Divine, en Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai homme, à sa naissance de la vierge Marie, à l´envoi du Saint-Esprit, à l´Église, aux sacrements, au retour de Christ et à la résurrection des morts.

EN BREF

La confession de foi résume les éléments essentiels d´une doctrine ; elle permet à une communauté religieuse de se définir et de se distinguer d´autres communautés. (2)

L´Ancienne Alliance avait ses propres formules de confession de foi, dans lesquelles la foi en le Dieu unique est liée à son acte salvateur historique, la délivrance de la servitude égyptienne. (2.1)

Les confessions de foi néotestamentaires expriment l´acte salvifique de Dieu en Jésus-Christ. (2.1)

Lorsque des querelles éclatèrent au sujet de la Trinité divine et de la doctrine sur la nature de Jésus-Christ, des confessions de foi ont été formulées pour l´Église. Le critère déterminant pour leur formulation était leur conformité au Nouveau Testament, c´est-à-dire à l´enseignement de Jésus et de ses apôtres. (2.2)

Ont été élaborés ainsi le Symbole des Apôtres (Symbolum Apostolicum) et celui de Nicée-Constantinople. Les éléments fondamentaux du Symbole des Apôtres ont été formulés au cours du IIe siècle, puis quelque peu complétés au cours du IVe. Le symbole de Nicée-Constantinople exprime plus particulièrement la Trinité divine. (2.2.1 ; 2.2.2)

Les symboles de foi de l´Église ancienne rassemblent, en termes prégnants qui font autorité, ce qu´atteste l´Écriture sainte. Dans cette mesure, ils dépassent les limites confessionnelles pour constituer un lien qui unit les chrétiens. (2.3)

L´Église néo-apostolique professe la foi, formulée dans les deux symboles de l´Église ancienne. (2.3)

Voir aussi