2.2 L´origine des confessions de foi de l´Église ancienne

Tandis que l´Évangile se propageait dans l´Empire romain, beaucoup de nouveaux convertis restèrent partiellement attachés à leurs conceptions religieuses ou philosophiques antérieures ; or, l´amalgame entre ces conceptions et la doctrine chrétienne donna lieu à des hérésies qui semèrent le trouble parmi les croyants. C´est plus particulièrement au sujet de la Trinité divine et de la doctrine de la nature de Jésus-Christ que surgirent de violentes polémiques. Pour lutter contre cet état de choses, on s´efforça de formuler des confessions de foi faisant autorité dans l´Église et pour chaque fidèle. La conformité avec l´enseignement de Jésus et de ses apôtres devint le critère déterminant pour l´intégration d´une déclaration sur la nature et l´agir de Dieu dans ces confessions de foi. Au fil du temps furent ainsi élaborées des professions de foi comme le Symbole des Apôtres (symbolum apostolicum), celui de Nicée-Constantinople et celui d´Athanase.

Voir aussi