13.5.3 L´engagement social de l´Église

L´Église néo-apostolique est tenue de respecter l´Evangile et les règles de l´éthique chrétienne. Elle considère que son devoir réside notamment dans la « mise en pratique de l´amour du prochain » envers quiconque, sans considération du sexe, de l´âge, de la couleur de peau, de la nationalité ni de la religion. Dans la limite de ses possibilités, elle vient ainsi en aide à des gens confrontés à des situations difficiles, grâce à l´engagement bénévole de nombreux membres des communautés ou encore en apportant une aide matérielle.

Autant que possible, l´Église planifie, favorise et soutient des projets caritatifs contribuant au bien public, des institutions ainsi que des actions d´aide dans le monde entier, et elle travaille aussi en collaboration avec d´autres organisations d´aide.

EN BREF

Les Dix commandements donnent des repères pour l´accomplissement de devoirs au sein de l´univers professionnel et dans la société. (13.4)

Le devoir du croyant de suivre les prescriptions des autorités temporelles. Le principe supérieur est cependant celui-ci : « Il faut obéir à Dieu plutôt qu´aux hommes. » (13.4)

Dans la limite de ses possibilités et de sa mission, l´Église, dans sa dimension d´institution, aide à promouvoir l´intérêt général. (13.5)

L´Église néo-apostolique est politiquement neutre. (13.5.1)

Les pratiques religieuses d´autrui sont à respecter. L´Église rejette toute forme de fanatisme religieux. (13.5.2)

L´Église est tenue de respecter l´Evangile et les règles de l´éthique chrétienne. Dans la limite de ses possibilités (et aussi en collaboration avec des organisations d´aide), elle soutient des projets caritatifs contribuant au bien public. (13.5.3)

Voir aussi