13.4 De l´accomplissement des devoirs dans l´univers professionnel et dans la société

Les liens religieux, sociaux et professionnels dans lesquels l´homme vit impliquent pour lui des obligations diverses. Pour le chrétien, le point de départ de ces devoirs est la foi en Dieu qui crée l´ordre, le fonde et le préserve. L´imposition de devoirs et l´exigence de leur accomplissement sont des caractéristiques essentielles de la loi mosaïque. Dans la Nouvelle Alliance non plus, l´homme n´est pas exempté de devoirs : leur accomplissement est compris comme l´expression de sa foi en l´Evangile.

Les Dix commandements donnent des repères pour l´accomplissement de ces devoirs. Ainsi par exemple peut-on déduire, du quatrième commandement, le respect et la reconnaissance dus par les enfants à leurs parents tout comme la responsabilité des parents pour leurs enfants. Il s´agit finalement de respecter et d´accepter toutes les autorités, jusqu´à Dieu. Le troisième commandement comporte lui aussi des indications au sujet de la conduite à tenir au quotidien.

Le troisième commandement ordonne la sanctification du jour du repos ; et le texte biblique se poursuit ainsi : « Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage » (Ex 20 : 9). L´individu a par conséquent le devoir de mettre ses forces au service de son bien et de celui de sa famille ainsi que de celui de l´État et de la société (Ge 2 : 15 ; 3 : 17). Dieu est disposé à donner aux hommes le pain quotidien ; ils doivent cependant y contribuer pour leur part. Le chrétien est dans l´obligation d´accomplir consciencieusement les tâches qui lui incombent au quotidien.

L´accomplissement des tâches et devoirs doit respecter certaines limites. Il ne doit pas déboucher sur le carriérisme qui primerait sur le bien-être personnel ou celui de l´entourage.

L´apôtre Paul souligne le devoir du croyant de suivre les prescriptions des autorités temporelles (Ro 13 : 1 sqq.). Le principe supérieur est celui-ci : « Il faut obéir à Dieu plutôt qu´aux hommes » (Ac 5 : 29). Et Paul d´ajouter que chacun doit contribuer de manière responsable à l´intérêt général (Ro 13 : 7).

Voir aussi