13.3.3 Sexualité et contraception dans le mariage

Le mariage a aussi pour but de perpétuer l´espèce humaine : « Dieu les bénit [les premiers hommes], et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez » (Ge 1 : 28).

Au sein du couple marié, la sexualité doit être empreinte de respect et d´empathie. Si l´amour et l´harmonie sont les préoccupations premières des deux époux, la sexualité peut être vécue comme un ciment important de leur union et contribuer au bien-être de chacun d´eux.

La contraception est l´affaire des époux. L´Église rejette cependant les méthodes et moyens contraceptifs dont l´effet majeur consiste à tuer les ovules fécondés. Par principe, l´Église approuve la fécondation artificielle ; elle rejette cependant toute mesure pouvant détruire la vie sur le critère d´une sélection humaine.

EN BREF

Le mariage est la communauté de vie d´un homme et d´une femme, voulue par Dieu. Dieu a créé l´homme et la femme l´un pour l´autre. (13.3 ; 13.3.1)

La relation entre Christ et son Église est le modèle de la relation conjugale. (13.3.1)

L´Église néo-apostolique défend le mariage et la famille. (13.3.2)

La bénédiction nuptiale revêt une importance capitale. Elle peut conforter les époux dans leur amour et leur fidélité, à condition qu´ils y veillent par leur comportement. (13.3.2)

L´adultère est un abus de confiance et un péché. En cas de divorce, on renoncera à toute parole et à toute démarche blessante. (13.3.2)

Au sein du couple marié, la sexualité doit être empreinte de respect et d´empathie. La contraception est l´affaire des époux. (13.3.3)