13.2.4 Sacrifice et bénédiction

Dieu prend plaisir aux sacrifices qui lui sont consentis dans la bonne disposition de cœur. Une bénédiction y est liée. « Sachez-le, celui qui sème peu moissonnera peu, et celui qui sème abondamment moissonnera abondamment. Que chacun donne comme il l´a résolu en son cœur, sans tristesse ni contrainte ; car Dieu aime celui qui donne avec joie. Et Dieu peut vous combler de toutes ses grâces, afin que, possédant toujours en toutes choses de quoi satisfaire à tous vos besoins, vous ayez encore en abondance pour toute bonne œuvre » (2 Co 9 : 6-8). De ces paroles, on peut déduire que les sacrifices n´entraînent pas nécessairement une bénédiction matérielle perceptible. La foi permet de reconnaître que les sacrifices consentis d´un cœur pur entraînent une bénédiction, même si celle-ci échappe à notre perception immédiate.

Au cours des services divins, on implore la bénédiction pour ceux qui consentent des sacrifices ainsi que pour les sacrifices consentis. Dieu bénit les sacrifices d´ordre matériel, et il bénit aussi le temps, les dons et les talents mis à son service et à celui de son Œuvre ainsi que le renoncement à des avantages personnels. La bénédiction de Dieu peut se vérifier dans les choses terrestres, mais elle est d´abord de nature spirituelle et inclut la dispensation des biens à salut divins en vertu du mérite acquis par Christ (Ep 1 : 3-7).

EN BREF

Le sacrifice est expression de vénération de Dieu, de reconnaissance, de don de soi et de dévouement. (13.2)

Quand bien même aucun autre sacrifice ne saurait être comparé avec celui du Seigneur, l´esprit de sacrifice dont il a fait preuve tient lieu de modèle à imiter. (13.2.2)

L´esprit de sacrifice procède de l´amour. (13.2.3)

Le fidèle exprime sa reconnaissance à Dieu et son amour pour lui notamment au moyen de dons concrets, que ce soit de l´argent ou des produits de la terre. (13.2.3)

Dans le cadre de la vie de la communauté, l´esprit de sacrifice s´exprime par le fait que des fidèles consacrent sans contrepartie une partie non négligeable de leur temps de loisirs, de leurs forces et de leurs talents au service de Dieu et de la communauté des fidèles. (13.2.3)

La bénédiction de Dieu peut se vérifier dans les choses terrestres, mais elle est d´abord de nature spirituelle. (13.2.4)

Voir aussi