13.2.2 Jésus-Christ, le modèle de l´esprit de sacrifice

La conception du sacrifice exposée en Romains 12 : 1 est à considérer à la lumière du fait que Jésus-Christ a offert son corps en sacrifice, c´est-à-dire qu´il s´est donné soi-même en offrande et en sacrifice, par amour pour les hommes (Ep 5 : 2 ; Hé 10 : 10). Aux yeux du croyant, le sacrifice de Jésus est saint et incomparable. Il sait que seul le sacrifice de Christ a des effets salvifiques.

Quand bien même aucun autre sacrifice ne saurait être comparé avec celui du Seigneur, l´esprit de sacrifice dont il a fait preuve tient lieu de modèle à imiter.

Dès avant ses souffrances et sa mort, l´esprit de sacrifice de Christ s´est révélé dans son humiliation de soi-même (Ph 2 : 6-8). Son amour et son dévouement s´étaient déjà manifestés dans le fait qu´il avait quitté la gloire auprès de son Père, qu´il s´était dépouillé de sa divinité pour s´abaisser à revêtir la nature humaine. L´apôtre Paul fait de cette disposition la ligne de conduite pour tout chrétien : « Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l´humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres » (Ph 2 : 3-4). Or, cela exige un esprit de sacrifice qui doit aussi transparaître dans la vie des communautés et de l´Église.

Voir aussi