12.4.5.2 Accompagner le deuil

Il faut accepter la tristesse. Les personnes endeuillées se voient proposer un accompagnement pastoral. Il est important de rendre visite aux personnes en deuil, de leur témoigner de la sympathie et de prier avec elles. Il est souvent difficile de toucher le cœur d´une personne en deuil ; on n´y réussira qu´au prix d´une profonde empathie.

Le suivi pastoral réconfortant des proches peut s´étendre sur des semaines, des mois, voire des années après la mort de l´être cher.

On craint souvent de rouvrir les plaies de personnes endeuillées par des paroles maladroites, mais ce qui importe vraiment, c´est de leur faire sentir une compassion véritable. En dépit de la peur des contacts, le prochain, qu´il soit parent, frère ou sœur en la foi, ami ou ministre du culte, doit aller à la rencontre de la personne en deuil : « Ne te détourne pas de ceux qui pleurent, avec les affligés, afflige-toi » (Si 7 : 34).

Voir aussi