12.4.4 La confession

Dans le vocabulaire religieux, le terme de « confession » désigne la confession ou l´aveu de péchés à un ecclésiastique. Ce dernier est astreint à un strict devoir de réserve.

Le pardon des péchés ne nécessite aucune confession. Cependant, si, en raison d´événements particulièrement pesants, une personne ne trouve pas la paix intérieure, elle a la possibilité de s´adresser directement à l´apôtre pour lui faire une confession orale ou écrite.

En cas d´urgence particulière, lorsque l´apôtre n´est pas joignable (par exemple pour une personne mourante), tout ministre sacerdotal pourra exceptionnellement entendre la confession et annoncer le pardon des péchés. L´apôtre sera informé de cette démarche sans délai.

EN BREF

Dans le vocabulaire religieux, le terme de « confession » désigne la confession ou l´aveu de péchés à un ecclésiastique. (12.4.4)

Le pardon des péchés ne nécessite aucune confession. Cependant, si une personne ne trouve pas la paix intérieure, elle a la possibilité de s´adresser directement à l´apôtre pour se confesser à lui. (12.4.4)

À titre exceptionnel, tout ministre sacerdotal est habilité à entendre quelqu´un en confession. (12.4.4)

Voir aussi