12.1.7.2.7 « Ne nous induis pas en tentation... »

Au moyen de la demande : « Ne nous induis pas en tentation », les croyants implorent Dieu de les aider à résister au péché de toutes leurs forces. Ils lui demandent également de faire en sorte que les épreuves de la foi ne soient pas trop difficiles ou encore qu´ils ne succombent pas à certaines offres de Satan. Bien évidemment, Dieu permet les tentations, au sens d´épreuves, dans le but de fournir l´occasion au croyant de faire ses preuves. Qu´il faille faire ses preuves en matière de foi, la dure épreuve que Dieu a imposée à Abraham, en lui demandant de sacrifier son fils Isaac (Ge 22 : 1-18), le montre.

Dieu veille à ne pas exposer la fidélité du croyant à une épreuve qui lui serait fatale : « Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces ; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d´en sortir, afin que vous puissiez la supporter » (1 Co 10 : 13).

L´apôtre Jacques a évoqué la tentation du péché : « Que personne, lorsqu´il est tenté, ne dise : C´est Dieu qui me tente. Car Dieu ne peut être tenté par le mal, et il ne tente lui-même personne. Mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. Puis la convoitise, lorsqu´elle a conçu, enfante le péché ; et le péché, étant consommé, produit la mort » (Ja 1 : 13-15). Par ces paroles, il nous conforte dans la certitude que notre Père céleste, qui nous rend capables de toute bonne œuvre par le Saint-Esprit et nous communique, dans le corps et le sang de Jésus, la force de venir à bout de nos imperfections, n´incite jamais au péché, mais qu´il met la foi à l´épreuve.

Voir aussi