12.1.7.2.1 « Notre Père qui es aux cieux »

L´adresse « Notre Père » révèle qu´il s´agit d´une prière commune, par laquelle les priants professent leur qualité d´enfants de Dieu. Dans cette communion, Jésus-Christ est « le premier-né de plusieurs frères » (Ro 8 : 29) ; lorsqu´il priait, il s´adressait à Dieu en l´appelant Père (Lu 22 : 42 ; 23 : 46 ; Jn 11 : 41 ; 17 : 1).

La relation que Jésus cultive avec son Père céleste est unique. En enseignant à l´homme de prier Dieu en l´appelant : « Notre Père qui es aux cieux », il l´intègre dans sa relation au Père.

Quand l´homme s´adresse à Dieu en l´appelant son « Père », il y associe l´idée que Dieu l´a créé, qu´il est son Seigneur et qu´il prend soin de lui. Dieu est la source et le Conservateur de tout ce qu´il a créé. L´homme peut donc s´adresser à lui sans crainte, et lui dire, avec amour et confiance : « Père ! »

Les mots : « ... qui es aux cieux » soulignent l´élévation de Dieu au-dessus de l´existence terrestre : Dieu, le Père, est plus grand et plus élevé que tout, ce qui ne l´empêche cependant pas d´être près des hommes dans son omniprésence (Ps 139 ; Ac 17 : 27).

Voir aussi