12.1.7.1 La prière du « Notre Père » au cours du service divin

Pour la liturgie du service divin, nous recourons (NdT : à deux modifications près*) au texte de l´Evangile selon Matthieu, tel qu´il figure dans la traduction de Louis Segond, dans la version de la Nouvelle édition de Genève (NEG) 1979 :

« Notre Père qui es aux cieux ! Que ton nom soit sanctifié ; que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd´hui notre pain quotidien ; pardonne-nous nos offenses, comme (nous aussi*) nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ; ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du mal(in*). Car c´est à toi qu´appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen ! »

Le « Notre Père » occupe une place fixe dans la liturgie. C´est la seule prière que les croyants récitent en commun, en des termes bien définis.

C´est aussi une prière de repentance, prononcée avant l´absolution, par laquelle le croyant confesse devant Dieu qu´il a péché.

Voir aussi