12.1.5.2 La fraction du pain

Lors de la célébration de la sainte cène (cf. 8.2), l´assemblée vit le moment essentiel du service divin. Après avoir reçu préalablement l´absolution, les croyants s´avancent vers l´autel pour recevoir le corps et le sang de Jésus dans l´hostie de pain et de vin qui a été consacrée. Ce faisant, ils vivent la sainte cène sous la forme d´une action de grâces et d´une fête commémorant le sacrifice de Christ (Lu 22 : 19). C´est un repas de profession de foi, un repas de communion auquel sont aussi conviés les défunts, tant les morts en Christ que ceux à qui Dieu, dans sa grâce, donne accès à l´autel. Il conforte l´espérance en le retour du Fils de Dieu (1 Co 11 : 26).

La digne participation à la sainte cène conserve en l´homme la vie offerte lors de la régénération ; elle lui donne par surcroît l´assurance de demeurer en Jésus et de rester en étroite communion de vie avec lui (Jn 6 : 51-58). Les forces que l´homme reçoit par ce biais l´aident à vaincre ce qui pourrait nuire au salut de son âme et à faire sienne la nature de Jésus. De cette manière, la communion de vie avec Jésus-Christ peut se trouver renforcée lors de chaque service divin.

Voir aussi