12.1.13 Le service divin en faveur des défunts

Trois fois l´an, le premier dimanche des mois de mars, juillet et novembre, ont lieu des services divins en faveur des défunts. Dans leur perspective, les chrétiens néo-apostoliques prient pour les défunts qui n´ont pas été rédimés, afin qu´ils aient accès au salut en Christ.

La volonté salvifique de Dieu englobe tous les hommes, et Jésus-Christ est le Seigneur des morts et des vivants (Ro 14 : 9. BFC).

Au sein de l´Église de Corinthe, des vivants se faisaient déjà baptiser pour les morts (1 Co 15 : 29).

Cette pratique se perpétue au cours des services divins en faveur des défunts, célébrés par l´apôtre-patriarche et les apôtres de district : deux ministres y reçoivent le saint baptême d´eau, le saint-scellé et la sainte cène en lieu et place des défunts. Ces sacrements sont dispensés de la même manière qu´ils le sont d´habitude à des vivants. Dans les autres communautés, une prière spéciale en faveur des défunts est prononcée après la célébration de la sainte cène.

Les services divins en faveur des défunts occupent une place importante dans l´année liturgique néo-apostolique. Le dimanche qui les précède, les communautés s´y préparent au cours du service divin. Mus par la miséricorde et la compassion, les fidelès prient en faveur des défunts n´ayant pas eu accès au salut.

EN BREF

Trois fois l´an ont lieu des services divins en faveur des défunts. (12.1.13)

Les chrétiens néo-apostoliques prient pour les défunts qui n´ont pas été rédimés, afin qu´ils aient accès au salut en Christ. (12.1.13)

Voir aussi