11.2.4 La Réforme

En Europe, la recherche de l´Evangile originel et de l´orientation par le Saint-Esprit a déterminé une évolution rendue en substance par la notion de « réforme » et étroitement liée à Martin Luther (1483-1546).

Cette Réforme a eu pour précurseurs essentiels la critique de la sécularisation de l´Église romaine ainsi que le retour aux sources exigé par les humanistes et le nouvel intérêt pour la Bible qui en est résulté.

Luther a développé sa théologie en s´appuyant sur ses interprétations de la Bible, au centre desquelles il y a la doctrine de la justification. La pensée fondamentale qui sous-tend cette dernière est que Dieu ne récompense pas les bonnes œuvres, mais qu´il fait grâce à l´homme qui croit en Jésus-Christ.

Luther est entré en conflit avec l´Église romaine, parce qu´il rejetait l´autorité du pape et doutait de l´infaillibilité des conciles. Pour lui, la Bible, telle qu´elle témoigne de Jésus-Christ, devait être le seul fondement de la doctrine. Luther a traduit la Bible en langue allemande, la rendant ainsi accessible au peuple.

La rapide propagation de la Réforme en Allemagne n´est pas due seulement à Luther et aux autres réformateurs, mais elle s´appuie aussi sur les intérêts politiques et économiques de nombre de seigneurs féodaux.

Hormis en Allemagne, la Réforme s´est principalement implantée en Europe septentrionale ainsi qu´aux Pays-Bas, en France et en Italie. Le réformateur Ulrich Zwingli (1484-1531) œuvrait à Zurich, tandis que Jean Calvin (1509-1564) initiait sa propre réforme à Genève.

Les idées réformatrices ont aussi pris une dimension politique : des princes et des paysans s´en sont inspirés, avec des motivations différentes, pour atteindre des objectifs sociaux et politiques.

En Angleterre, en 1534, s´est constituée, de manière autonome, l´Église anglicane avec le statut d´Église d´État.

En réaction à la Réforme, le concile de Trente (1545) a lancé une réflexion sur elle-même et une rénovation de l´Église catholique romaine, préparant ainsi le terrain pour la Contre-Réforme.

Voir aussi