11.2.3 Aspects du christianisme européen médiéval

La lutte pour le pouvoir temporel, menée par les dignitaires de l´Église, et leur détachement de l´Evangile ont entraîné une large sécularisation de l´Église chrétienne, accompagnée d´un déclin moral grandissant.

En réponse à cette évolution, les efforts déployés en vue d´une réforme de l´Église se sont faits de plus en plus nombreux. Tandis que des hommes en quête de vérité s´employaient à servir Dieu au moyen de la connaissance rationnelle (scolastique), d´autres s´y essayaient par le mysticisme, en cherchant à expérimenter la proximité divine sans intermédiaire.

Des hommes comme le commerçant français Pierre Valdo (mort avant 1218), le théologien anglais Jean Wyclif (vers 1330-1384) et Jean Hus, le recteur de l´université de Prague (vers 1369-1415), ont dénoncé de manière cohérente la sécularisation de l´Église. Les mouvements pré-réformateurs initiés et accompagnés par eux dans de vastes régions d´Europe ont finalement débouché sur la Réforme.

Voir aussi