10.1.2 Les événements concomitants au retour de Jésus-Christ

Les événements concomitants au retour de Christ sont décrits dans diverses épîtres pauliniennes :

I Thessaloniciens 4 : 15-17 :

« Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d´après la parole du Seigneur : nous les vivants, restés pour l´avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont décédés. Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d´un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. »

I Corinthiens 15 : 51-52 :

« Voici, je vous dis un mystère, nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d´œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. »

Philippiens 3 : 20-21 :

« Mais nous, nous sommes citoyens des cieux, d´où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ, qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu´il a de s´assujettir toutes choses. »

Ces passages bibliques revêtent une importance capitale pour la foi en le retour de Christ. Considérons-les de manière synoptique :

Lors du retour du Seigneur, les morts en Christ ressusciteront, incorruptibles, et les vivants qui auront été préparés à sa venue seront changés, sans subir la mort physique. Les morts et les vivants recevront donc un corps semblable au corps glorieux de Christ. Ensuite, ils seront enlevés ensemble, à la rencontre du Seigneur qui ne descendra pas sur la terre. Ils seront introduits dans la communion éternelle avec la Trinité divine. Ces événements font partie de la première résurrection, dont il est question en Apocalypse 20 : 5-6 (cf. 10.5).

Les déclarations en Matthieu 24 : 40-41 et en Luc 17 : 34 montrent que, lors du retour de Christ, le Seigneur, rencontrant les hommes dans leur quotidien, procédera à un tri, une séparation, c´est-à-dire à un jugement. À ce sujet, il est dit, en II Corinthiens 5 : 10 : « Car il nous faut tous comparaître devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu´il aura fait, étant dans son corps » (cf. Ro 14 : 10). Cette connaissance ne fait pas monter la crainte au cœur du croyant, mais l´encourage à poursuivre résolument le but de sa foi (1 Th 5 : 9).

Le fait que Jésus-Christ prendra son Église-Épouse auprès de lui est l´une des certitudes fondamentales que procure la foi néo-apostolique. C´est d´elle que se déduit, pour le croyant, l´espérance de ne pas avoir à subir la mort physique, mais d´être changé : « Aussi gémissons-nous dans cette tente, désirant revêtir notre domicile céleste, [...] parce que nous voulons, non pas nous dépouiller, mais nous revêtir, afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie. Et celui qui nous a formés pour cela, c´est Dieu, qui nous a donné les arrhes de l´Esprit » (2 Co 5 : 2.4-5). L´enlèvement lors du retour de Christ est promis d´abord à ceux qui ont été régénérés d´eau et d´Esprit, qui croient en Jésus-Christ et qui le suivent. Pour ce qui est de savoir si, de surcroît, d´autres êtres humains auront la grâce d´être enlevés, cela échappe au jugement humain et dépend du seul choix de Dieu.

Voir aussi