1.4.2 Croire en Dieu, le Fils

L´incarnation de Dieu, le Fils, est l´accomplissement des promesses vétérotestamentaires annonçant le Messie à venir. Et Jésus-Christ de lancer cet appel : « Croyez en Dieu, et croyez en moi » (Jn 14 : 1), exigeant ainsi la foi en Dieu manifesté dans son Fils, et non plus seulement en Dieu, le Créateur tout-puissant du ciel et de la terre, qui a contracté alliance avec le peuple d´Israël. La foi qui est exigée désormais inclut le devoir de garder les paroles de Jésus-Christ (cf. Jn 8 : 51 ; 14 : 23).

La désignation : « Dieu, le Père » exprimait, sous l´Ancienne Alliance, la sollicitude de Dieu pour son peuple. Ce qui devient évident par Jésus-Christ, c´est que Dieu est, de toute éternité, le Père du Fils unique.

Jésus-Christ ouvre à l´homme, par la régénération d´eau et d´Esprit, c´est-à-dire la réception du saint baptême d´eau et du saint-scellé, la filiation divine et la vocation à la qualité de prémices (cf. 10.1.3). Ces deux choses ne sont pas liées à l´appartenance à la lignée d´Abraham, mais à la foi en le Rédempteur et à la réception des sacrements (cf. Ro 3 : 22.29-30 ; Ep 2 : 11-18). L´obtention de la qualité de prémices trouve son expression immédiate dans l´enlèvement auprès du Seigneur, lors de son retour. Les prémices se verront accorder pour toujours la communion immédiate avec Dieu.

Voir aussi