1.4.1 Croire en Dieu, le Père

L´Écriture sainte atteste que Dieu s´est révélé de tout temps et de multiples manières (cf. 1.1).

Les « ouvrages » de la création (cf. Ro 1 : 18-20) sont les révélations premières, par lesquelles Dieu devient connaissable pour l´homme. Ces œuvres sont louées par les croyants de manière exemplaire dans les Psaumes.

Par ailleurs, Dieu se révèle à l´homme à travers sa parole et intervient puissamment dans sa vie. Ainsi Dieu a-t-il appelé Abraham à quitter sa patrie ; ce dernier a obéi à Dieu et suivi, avec une confiance sans réserve, le chemin qu´il lui montrait (cf. Ge 12 : 1-4). Ce faisant, il a démontré qu´il croyait en Dieu.

Lorsque Dieu se révèle, c´est toujours pour appeler l´homme à croire : la seule réponse appropriée que l´homme puisse donner à l´interpellation de Dieu consiste à croire, c´est-à-dire à s´ouvrir à sa révélation et à l´accepter. De surcroît, le croyant s´attache à Dieu de son plein gré, sans poser de conditions, et s´efforce de mener sa vie en lui obéissant.

Sous l´Ancienne Alliance, il fallait croire en Dieu, le Créateur, le Conservateur et le Libérateur qui se manifestait déjà en qualité de Père, puisqu´on peut lire, dans le livre du prophète Esaïe : « Regarde du ciel, et vois, de ta demeure sainte et glorieuse [...]. Tu es cependant notre père » (Es 63 : 15-16 ; cf. De 32 : 6).

Voir aussi