1.2.3 Les écrits apocryphes ou deutérocanoniques de l´Ancien Testament

Il s´agit d´écrits juifs rédigés entre le IIIe et le Ier siècle av. J.-C. Par leur teneur, ils constituent un maillon important reliant l´Ancien et le Nouveau Testament. Ils contiennent, en germe, des convictions néotestamentaires essentielles. L´Église néo-apostolique considère que ces écrits ont la même autorité pour la foi et la doctrine que les autres écrits qui font partie du canon vétérotestamentaire.

Ces écrits apocryphes sont absents de la plupart des Bibles protestantes françaises, notamment de la Segond NEG 1979. On les trouve intégrés dans les Bibles catholiques sous l´appellation « livres deutérocanoniques », c´est-à-dire « canonisés dans un second temps ».

Ces livres sont notamment ceux-ci :

Judith

Sagesse

Tobit

Siracide ou Ecclésiastique

Baruch

Macchabées I et II

Esther grec (Additions à Esther)

Daniel grec (Prière d´Azarias, Cantique des Trois Jeunes Gens, Suzanne, Bel et le Dragon (Grand Serpent), Prière de Manassé)

Voir aussi