1.2.2.1 La genèse du canon vétérotestamentaire

Dérivée du grec, la notion de « canon » (« modèle », « règle ») désigne, depuis le milieu du IVe siècle, le recueil d´écrits sacrés faisant autorité pour l´ensemble des chrétiens.

Le canon chrétien de l´Ancien Testament se fonde sur le canon hébraïque du judaïsme. Jusqu´à l´époque de Jésus et des premiers apôtres, le judaïsme ne disposait pas encore d´un canon déterminé. Il existait certes une collection fondamentale d´écrits sacrés (la thora, les livres des prophètes, les Psaumes), mais il existait par ailleurs d´autres livres considérés comme saints par certains groupes judaïques, mais rejetés par d´autres. Le canon hébraïque a été définitivement fixé vers la fin du Ier siècle. À cette époque-là, le canon chrétien de l´Ancien Testament était encore loin d´être constitué de manière définitive. À ce jour, il n´existe toujours pas de canon uniforme de l´Ancien Testament, reconnu par toutes les Églises chrétiennes.

Voir aussi