Projets humanitaires

Les Philippines après le passage du typhon : Des colis d’aide alimentaire sont distribués aux sinistrés

25.11.2013

Des colis d’aide alimentaire distribués ...

… à un bon millier de familles (Photos : ENA ASE)

Zurich/Manille. Sous la tutelle de NACSEA Relief, l’organisation d’aide de l’Église néo-apostolique d’Asie du Sud-Est, les mesures de secours d’urgence vont bon train au Philippines.  Des milliers de colis alimentaires sont distribués aux personnes sinistrées. Après le typhon le plus terrible de tous les temps, les gens tentent de réorganiser leur existence dans les zones ravagées. Ils ont besoin de secours de toute sorte.

L’apôtre de district Urs Hebeisen, en charge de l’Église dans le Sud-Est asiatique, se dit reconnaissant de ce que les colis alimentaires parviennent effectivement aux sinistrés.  Beaucoup de bénévoles se sont déclarés disposés à les distribuer. Un bon millier de familles ont pu être secourues entre-temps à Daangbantayan.  Plusieurs organisations ont participé à cette distribution, notamment NACSEA relief, de l’Église néo-apostolique, ainsi que Hope Worldwide Philippines, Tabang Sugbo, South Metro Supermarket, l’Université et la ville de Cebu.

Une dévastation hors normes

NAK-karitativ écrit qu’après des jours d’informations très diverses, l’ampleur exacte de la situation aux Philippines devient peu à peu évidente. Tandis que les nouvelles sensationnelles disparaissent de la une des médias, la dimension de la dévastation paraît au grand jour : deux semaines après le typhon Haiyan, les autorités officielles dénombrent 5 209 morts. Dans l’État insulaire, cette tempête a ainsi plus de victimes que toute autre catastrophe antérieure. Plus de 1 600 personnes sont portées disparues, et quatre millions sont sans abri.

Les mesures d’urgence battent leur plein

On ne lésine pas sur les efforts déployés pour mettre en œuvre les mesures d‘urgences. NAK-karitativ (Allemagne) et NAK-Humanitas (Suisse) soutiennent NACSEA Relief qui coopère sur place avec des partenaires compétents. Aux dires de l’organisation d’aide néo-apostolique, de nombreuses actions de distribution d’objets et de denrées de première nécessité ont été lancées : de l’eau, de l’huile, des médicaments, du riz, des conserves, des produits hygiéniques : tout manque sur place. Selon NAK-karitativ, il y a aussi des couvertures et des tentes qui figurent au programme. On n’en est qu’au début des mesures d’aide d’urgence ; il est encore impossible d’évaluer les volumes nécessaires. « Ce qui est sûr, c’est que les besoins d’aide en vue de la reconstruction dépasseront de loin l’aide d’urgence », dit NAK-karitativ. L’aide ne concerne pas seulement les maisons, mais aussi l’approvisionnement des producteurs de riz en semences, il faut soutenir les pêcheurs dont les bateaux ont été détruits ; et il y a aussi les bassins de pisciculture qui ont été dévastés, et bien d’autres choses encore. La somme des domaines d’intervention est immense.

Le pire typhon de tous les temps

Haiyan, le pire typhon de tous les temps, a frappé de toute sa violence l’île de Leyte, il y a deux semaines de cela. Dans les zones littorales, des villages ont été submergés par des vagues hautes de plusieurs mètres ; beaucoup de régions sont encore coupées du reste du monde.

Lisez notre article sur le site web de l’organisation d’aide  NAK-karitativ, de l’Église néo-apostolique.

Catégorie : Projets humanitaires