Projets humanitaires

Sri Lanka : Des familles retournent dans leurs villages

25.05.2011

Minorité en souffrance au Sri Lanka (Photo : ENA Canada)

Zurich. « Nous acceptons toute forme d’aide avec joie, qu’elle soit spirituelle ou humanitaire » : C’est en ces termes que l’apôtre de district adjoint John Sobottka s’adresse à l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber pour lui décrire la situation des communautés néo-apostoliques dans le Nord  du Sri Lanka. Entre-temps, de l’aide est acheminée pour les familles néo-apostoliques qui, après la guerre civile, quittent les nombreux camps d’internement pour retourner dans leurs villages détruits. Ces familles, qui appartiennent à l’ethnie tamoule, ont vécu pendant de longues années dans des conditions effroyables. Elles ont tout perdu.

L’apôtre-patriarche Wilhelm Leber a informé depuis l’organisation d’aide „NAK-karitativ“ qui a pris contact avec des donateurs potentiels, des organisations partenaires présentes sur le terrain et l’Eglise néo-apostolique du Canada.

Quatre champs d’action

La situation de crise aiguë qui touche le Nord du Sri Lanka se divise en quatre champs d’action : Au tout premier plan, il y a l’approvisionnement d’urgence en denrées alimentaires et en semences, en vêtements et en non-vivres pour la survie au jour le jour. Ensuite, on proposera une aide à la reconstruction, afin que les familles concernées puissent réorganiser leur vie. Sont prévues aussi des mesures concernant les infrastructures comme le forage de puits et les installations sanitaires, puis, enfin, une aide sera apportée pour créer une infrastructure ecclésiale.

Selon les estimations de « NAK-karitativ », les trois premiers domaines seront couverts financièrement par des organisations d’aide de l’Eglise. Le coordinateur de projets de l’organisation d’aide néo-apostolique accompagnera le choix des projets avec des représentants de l’Eglise néo-apostolique du Canada, les responsables de projets du Sri Lanka et les organisations d’aide internationale présentes sur le terrain dans la région où sévissait la guerre civile ; il les conseillera aussi en matière de logistique, d’approvisionnement et de réalisation.

L’aide est arrivée sur place

15 000 Euro d’aide d’urgence ont déjà été débloqués par « Nak-karitativ » qui estime le coût des projets de reconstruction et d’installation des gens entre 80 000 et 120 000 euros. Dès à présent, l’Eglise néo-apostolique internationale a promis de verser 20 000 dollars US pour des actions d’aide de l’Eglise, la Fondation d’utilité publique de l’Eglise néo-apostolique de Suisse 15 000 euros et la Fondation  pour la Mission ENA Suisse 10 000 euros supplémentaires. Étant donné que l’on estime à 300 le nombre des chrétiens néo-apostoliques libérés des caps d’internement et de transit, d’autres dons seront nécessaires.

»NAK-karitativ« fait appel aux dons sous le mot d’ordre: « Soforthilfe Sri Lanka » (aide immédiate pour le Sri Lanka) et publie les coordonnées du compte sur son site.