Projets humanitaires

Un tremblement de terre fait de nombreuses victimes !

14.01.2010

Le plus fort séisme depuis deux cents ans (Photo : REUTERS)

Zurich. En Haïti, des millions de personnes sont en détresse, blessées, tuées, sans abri ni ressource ! Nous sommes également sans nouvelle des quelque 2 000 membres de notre Eglise qui vivent là-bas. Port-au-Prince, la capitale, est en proie au chaos. D’une intensité de 7 sur l’échelle de Richter, le tremblement de terre quia  eu lieu mardi soir est l’un des plus terribles de ces dernières décennies. Et il a frappé un pays qui compte parmi les pauvres de la planète.

L’apôtre de district Leonard Kolb, des États-Unis, est en charge de l’Eglise néo-apostolique dans cette île des Antilles. Dans une lettre adressée aux fidèles des communautés, il écrit notamment ceci : « Prions ensemble pour ceux qui ont tout perdu, pour ceux qui sont frappés par le deuil et pour tous ceux qui sont sans espoir et sans foyer. » Et de rappeler le Psaume 80 : « Eternel, Dieu des armées, relève-nous ! Fais briller ta face, et nous serons sauvés ! »

L’apôtre-patriarche Wilhelm Leber est, lui aussi, horrifié. Dès à présent, il est évident que des centaines de milliers de personnes auront besoin d’aide. La situation des chrétiens néo-apostoliques est tout aussi incertaine actuellement, dit-il. L’ancien de district Thenor, qui habite sur place, est encore en vie. Une vraie communication avec le pays étant totalement impossible à l’heure actuelle, l’évêque Segura, de République dominicaine (l’autre partie de l’île) se rendra en Haïti pour voir ce qu’il est possible de faire.

La lettre de l’apôtre de district Kolb aux membres des communautés nord-américaines est consultable sur lite web de l’Eglise néo-apostolique des États-Unis.

 

Le 12 janvier 2010, en fin d’après-midi, Haïti a été ébranlée par un séisme d’une intensité de 7 sur l’échelle de Richter. Son épicentre se situait à environ 15 km au sud-ouest de la capitale, Port-au-Prince. Haïti est le pays le plus pauvre de l’hémisphère occidental et fait partie des pays les moins développés.