Projets humanitaires

Aide aux victimes du tremblement de terre en Indonésie: La situation est dramatique !

30.06.2006

Yogjakarta/Dortmund. Le responsable de NAK-karitativ, Bernd Klippert, est de retour d’un voyage de plusieurs jours dans la région de Yogjakarta, où s’est produit le récent tremblement de terre. Faisant part de ses premières impressions, il dit : « La situation est véritablement dramatique ! »

En compagnie de l’apôtre Alfons Tansahtikno, l’apôtre district responsable de l’Eglise territoriale d’Indonésie, Bernd Klippert a visité les onze communautés néo-apostoliques touchées par le cataclysme. Selon ses estimations, le coût de la remise en état (réparation ou reconstruction) des églises endommagées devrait s’élever à environ 150 000 Euros. Pour la reconstruction des habitations, y compris celles de familles non néo-apostoliques, l’aide à apporter est estimée à 460 000 Euros. Il est prévu de construire pour chaque famille une habitation de base avec une structure de piliers en béton armé et susceptible d’être agrandie. On tiendra compte de la taille des ménages et de leurs souhaits en ce qui concerne l’aménagement. Ces constructions devraient être achevées, si possible, avant le début de la saison des pluies en octobre.  Une assistance sera également fournie pour l’équipement de base des ménages, dans certains cas les soins médicaux, ainsi qu’une aide d’urgence pour l’alimentation et l’habillement.  Bernd Klippert évalue le coût de l’ensemble des mesures de reconstruction à 650 000 Euros.

Le responsable de l’organisation allemande d’aide de l’Eglise néo-apostolique s’exprime ainsi : « Les collaborateurs de l’administration de l’Eglise à Yogjakarta et les responsables des districts et communautés, ainsi que les membres de tous âges des communautés font un travail bénévole énorme. Les membres des communautés épargnées se sont mis à disposition pour des actions d’aide. Quelques églises et terrains privés ont déjà été débarrassés des décombres. »   Heureusement,  dans les régions touchées, c’est actuellement la saison sèche, ce qui évite des désagréments supplémentaires aux réfugiés logeant dans des abris provisoires sous des toiles de tente ou dans des huttes.

Bernd Klippert mentionne encore : « L’école a repris partout et la vie reprend lentement son cours normal. Les gens travaillent à nouveau dans les champs et assurent ainsi leur subsistance. L’élimination des décombres et la récupération des matériaux réutilisables (p. ex. bois, briques, portes, cadres de fenêtre, etc.)   progressent. Des nouveaux murs se dressent déjà ici et là. Partout où les églises ne sont que légèrement endommagées, les bâtiments et les terrains servent d’abris d’urgence pour les personnes gravement touchées. Dans une église, un groupe d’étudiants volontaires a été hébergé pendant quatre semaines, tandis qu’ils aidaient des enfants à surmonter leur traumatisme et retrouver le cours normal de la vie. »

Vous trouverez d’autres informations sur la situation dans la région du tremblement de terre, ainsi que sur le compte ouvert pour les dons, sur le site Internet de NAK-karitativ (en allemand).

Catégorie : Projets humanitaires