Nouvelles du monde

À l’occasion de la confirmation : « Vous comptez beaucoup pour nous, et encore plus pour Dieu ! »

12.04.2019

Zurich. Cette année, encore, de jeunes chrétiens se tiendront devant l’autel pour promettre fidélité à Dieu. Ils le font généralement dans leur communauté, où ils se sentent à l’aise et où ils sont soutenus par leurs frères et sœurs. Nous adressons nos meilleurs vœux à tous les confirmands et confirmandes de cette année.

Cette année, aussi, l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider, le président international de l’Église néo-apostolique, a adressé une lettre à l’occasion de leur confirmation aux jeunes chrétiens. Cela constitue une certaine tradition. Cette année, il est question de la devise : « être riche en Christ ». C’est également la devise de l’année énoncée par le président de l’Église.

Traduire la promesse donnée par des actes

L’apôtre-patriarche écrit que Dieu s’apprête à bénir les confirmands sur leur chemin à venir : « Aujourd’hui, cette bénédiction sera perceptible à travers les paroles prononcées par un serviteur de Dieu. » La meilleure façon de découvrir les effets concrets de cette bénédiction est de traduire par des actes la promesse donnée lors du vœu de confirmation. La parole qui sera lue aux jeunes chrétiens au cours de leur service divin de confirmation est également appropriée : « L’homme bon tire de bonnes choses du bon trésor de son cœur […] car c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle. » (Luc 6 : 45).

Investir dans l’unité

L’apôtre-patriarche exhorte ses jeunes frères et sœurs à investir dans l’unité des enfants de Dieu : « et vous serez riches ! » Dans le même temps, il leur fait savoir à quel point l’Église est reconnaissante de les savoir parmi ses rangs : « Vous comptez beaucoup pour nous, et encore plus pour Dieu ! »

Que signifie la confirmation ?

La confirmation (du latin : « confirmatio » = « renforcement, validation ») est une bénédiction lors de laquelle les jeunes chrétiens reprennent à leur charge l’engagement que leurs parents ont pris à leur place lors de leur baptême et de leur saint-scellé. Désormais, le chrétien majeur devant Dieu porte la responsabilité illimitée de ses actes et omissions. Il s’engage à être fidèle à Dieu et adhère publiquement à la foi néo-apostolique.

Voir les explications à ce sujet dans le Catéchisme de l’Église néo-apostolique (CÉNA 12.2.2).

Les services divins de confirmation au sein de l’Église néo-apostolique ont généralement lieu un dimanche entre Pâques et la Pentecôte. Après avoir prié, l’officiant dispense la bénédiction de la confirmation aux confirmands en leur imposant les mains. Cette bénédiction les conforte dans leurs efforts en vue de respecter leur vœu et de rester fidèles à Jésus-Christ en paroles et en actes.