Nouvelles du monde

Voyage béni au cœur du continent africain

07.11.2014

Accueil de l’apôtre-patriarche

Un chœur d’enfants à l’entrée de l’église

Le service divin : Vue de l’assemblée (Photos : M. Deppner)

Kinshasa/Zurich. Le dimanche 26 octobre 2014, l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider a ordonné sept apôtres et quatre évêques pour l’Église territoriale de RD Congo-Ouest. Atteint par la limite d’âge, l’apôtre Wa Lukusa Nkongolo a été admis à la retraite. Il a exercé le ministère d’apôtre pendant 28 années et fait partie des pionniers de l’Église néo-apostolique à Kinshasa.

Voici les noms des sept apôtres qui ont été ordonnés : Hyacinthe Azangi Kabinda (62 ans), Achille Bashisha Tshimanga (50 ans), André Imongo Mpolola (49 ans), Robert Kubi (52 ans), André Luyeye Masesa (48 ans), Crispin Mukongo Bizau (58 ans) ainsi que Ntambwe Eugène Kalala (38 ans). Conformément aux instructions de leur apôtre de district, ils œuvreront dans la vaste région de Kinshasa. Dans la seule capitale de la république démocratique du Congo, il y a 1 800 communautés néo-apostoliques.

La veille, samedi 25 octobre, Michael Deppner, l’apôtre de district en charge de cette partie de la RD Congo avait convié tous les moniteurs de l’enseignement des enfants et les responsables de la jeunesse de Kinshasa à prendre part à un service divin dans la grande église de Limete : on y a compté quelque 2 100 frères et sœurs. L’apôtre-patriarche leur a dit ceci : « Offrons la possibilité à la génération montante d’acquérir le « savoir-faire » apostolique. Enseignons-leur à prier, à travailler, à partager, à être sincères, forts et heureux. »

De nombreuses ordinations

Le lendemain dimanche, le Président international de l’Église a célébré, au même endroit, un service divin retransmis dans tout le pays par la télévision. En guise de parole de base, l’apôtre-patriarche a développé le passage en Actes 13 : 47-48 : « Car ainsi nous l’a ordonné le Seigneur : Je t’ai établi pour être la lumière des nations, pour porter le salut jusqu’aux extrémités de la terre. Les païens se réjouissaient en entendant cela, ils glorifiaient la parole du Seigneur, et tous ceux qui étaient destinés à la vie éternelle crurent. » Son message à l’assemblée a été le suivant : « Soyons une lumière pour les hommes. » Et de mettre en évidence le fait que l’offre de salut divin vaut pour tous les hommes, ici-bas et dans l’au-delà. « Notre devoir de chrétiens consiste à rendre Christ expérimentable à travers nos paroles et nos actes, et à annoncer le salut à notre prochain, en nous laissant guider par l’Esprit de Dieu. »

Il existe deux Églises territoriales en République démocratique du Congo, dont les responsables sont les apôtres de district Michael Deppner et Tshitshi Tshisekedi. L’Église compte largement plus de deux millions de membres dans tout le pays. La République démocratique du Congo est ainsi un bastion de l’Église néo-apostolique.

Les autres étapes du voyage : Gbadolite, Johannesburg und Maputo

Le lundi 27 octobre, l’apôtre-patriarche Schneider a célébré un service divin dans la communauté de Gbadolite, au nord de la République démocratique du Congo, à quelque quatre heures de vol de Kinshasa. Il y a ordonné deux évêques. Il s’est ensuite rendu dans le champ d’activité de l’apôtre de district Patrick Mkhwanazi, où il a célébré un service divin ministériel à Johannesburg. Sa dernière étape a été la communauté de Maputo (Mozambique) où, le dimanche 2 novembre, il a conduit le service divin en faveur des défunts. 

Catégorie : fr, Nouvelles du monde