Nouvelles du monde

Rassemblement religieux international : Retransmission mondiale du service divin de la Pentecôte

23.05.2014

Cette année, le service divin de la Pentecôte sera...

...retransmis dans tous les continents depuis Munich…

… en raison du RRI 2014 (Photos : ENA)

Zurich. Le service divin de la Pentecôte que l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider célébrera à l’occasion du Rassemblement religieux international organisé par l’Église néo-apostolique, sera retransmis dans plus d’une centaine de pays des cinq continents au moyen de satellites, du câble en fibre optique et de stations de radio. Sa prédication sera traduite en consécutive à l’autel, en langue anglaise, et simultanément en plus de 20 langues.

Dès le vendredi 6 juin 2014, le premier Rassemblement religieux international (RRI) de l’Église néo-apostolique ouvrira ses portes. Il se déroulera dans l’enceinte olympique de Munich. Plus de 40 000 participants venus d’Allemagne, d’Europe et d’outre-mer y sont attendus. Le temps fort spirituel en sera le service divin solennel du dimanche de la pentecôte : Le Président international de l’Église, l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider le conduira dans le stade olympique, en présence de nombreux invités venus du monde entier.

Une technique ingénieuse

La Maison d’édition Bischoff de Francfort, propriété de l’Église néo-apostolique, gère la technique de retransmission. Des collaborateurs du service AV sont sur place, à Munich, à bord du véhicule de retransmission propre à la Maison d’édition, pour y projeter, sur une multitude d’écrans et de moniteurs, tout au long des trois jours que dure la manifestation, des ateliers, des conférences et des tables rondes. La régie et la retransmission des activités et du service divin se déroulent en coopération avec divers prestataires de services.

Un véhicule mobile d’émission (uplink) du fournisseur de médias Media Broadcast envoie le signal mixé et élaboré par un satellite du groupe Eutelsat à Francfort, dans les studios de la Maison Bischoff. Là, des interprètes traduisent la prédication en simultanée, dans plus de 20 langues.

Dans l’enceinte de la Maison Bischoff sont stationnés deux autres véhicules uplink : le premier envoie l’image, le son original et les traductions vers le satellite Eutelsat qui diffuse ces signaux en Europe, en Afrique du Nord et dans certaines régions d’Asie. L’autre envoie également le signal original ainsi que les traductions en français, portugais et espagnol via le satellite Eutelsat vers des stations terrestres situées à Usingen, Fuchsstadt et Jérusalem. De là, la retransmission est acheminée par d’autres satellites, par câble en fibre optique vers des stations terrestres situées sur d’autres continents. À leur tour, ces stations rediffusent l’amission, à nouveau par satellite et radio, aux récepteurs installés dans les églises des paroisses. En raison du décalage horaire, l’émission est enregistrée en Amérique pour être diffusée ultérieurement dans les communautés.

Flux Internet

Les communautés du Sud-Est asiatique et de quelques pays d’Afrique ainsi que d’autres fidèles non-joignables par satellite ont la possibilité de suivre le service divin en direct, par flux Internet. Les Églises territoriales donnent respectivement l’autorisation nécessaire à ces participants et les codes d’accès. Sont disponibles douze flux dans différentes bandes passantes, de qualité diverse, ainsi que différentes langues.

Un réseau de retransmission dense en Europe

Actuellement, plus de 1 600 églises et lieux de célébration de l’Église néo-apostolique, en Europe et dans certaines régions d’Asie, sont équipés de manière à recevoir la retransmission de services divins par satellite et, partiellement, par Internet. La zone de réception s’étend de la Scandinavie au nord jusqu’à Madère, Malte et Chypre au sud ainsi que des Açores à l’ouest jusqu’au-delà de l’Oural à l’est.

Depuis Munich, le lieu d’émission de cette année, le signal parcourt environ 144 000 km pour atteindre les lieux de réception ; pour cela, il met à peine trois secondes.

Catégorie : fr, fr, fr, fr, fr, fr, fr, fr, fr, fr