Nouvelles du monde

Un long périple à travers l’Afrique occidentale

22.01.2014

Bienvenue à Accra (Ghana)

Ordinations à la fin du service divin

Une grande assemblée attentive (Photos : ENA Allemagne méridionale)

Zurich. Le chef spirituel de l’Église néo-apostolique, l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider, a entrepris un long périple à travers l’Afrique occidentale, qui l’a conduit successivement au Ghana, au Benin, au Niger et au Burkina Faso. Au cours des services divins qu’il a célébrés à Accra (Ghana) et à Porto Novo (Benin), il a admis les apôtres Houdnjo Paul Yedenou et Johnson Moses Jantuah ainsi que l’évêque Eric Yaw Ampadu à une retraite bien méritée.

L’apôtre-patriarche Schneider a remercié de tout cœur  « ces hommes de Dieu éprouvés qui, au fil de toutes ces années, ont servi le Seigneur et les fidèles confiés à leurs soins avec amour, fidélité et humilité », leur souhaitant une retraite richement bénie par le Seigneur. Et de souligner qu’il allait combler les lacunes ainsi apparues. Deux apôtres et deux évêques ont été investis de leurs nouveaux ministères : Pour le Ghana, George Nortey Anom (52 ans) a été ordonné dans le ministère d’apôtre, puis Charles Addo Asare (51 ans) et Charles Kesse (40 ans) dans celui d’évêque. Pour le Benin, Vincent Yedenou (27 ans) a été investi de l’apostolat.

Venir, voir et rester

À Accra, le Président de l’Église a dédié aux participants au service divin le message suivant : « Venez, voyez, restez ! », développant à leur intention la parole en Jean 1 : 38-39. « Pour être en communion avec le Seigneur, venons auprès de lui dans la foi et l’obéissance, a dit l’apôtre-patriarche. À la lumière du Saint-Esprit, nous le voyons intervenir dans notre vie, dans son Église et dans notre cœur. Persévérons jusqu’à son retour. »

Au cours du service divin de Porto Novo (Benin), le mardi 14 janvier, il a aussi été question de confiance. Là, l’apôtre-patriarche a fondé sa prédication sur le passage en Matthieu 14 : 27-29. « Ce n’est pas chose aisée que de s’engager en faveur du Seigneur, de le servir et de lui consentir des sacrifices. Cependant, si nous avons conscience du fait que c’est notre Sauveur, le Fiancé de nos âmes, qui nous appelle à faire quelque chose, c’est dans l’amour que nous lui portons que nous puiserons la force de le faire », a dit l’apôtre-patriarche à l’assemblée.

Un périple long d’une semaine

L’apôtre-patriarche Schneider a sillonné l’Ouest du continent africain durant toute une semaine. Après le service divin de Porto Novo (Benin), il a poursuivi son voyage à destination du Niger et du Burkina Faso, où deux nouveaux évêques ont été investis de leur ministère pour les Églises territoriales de la Gambie et du Niger.

Catégorie : fr, Nouvelles du monde