Nouvelles de l’ENAI

Pâques 2020 au niveau mondial

04.04.2020

Zurich. Une fête de Pâques commune et mondiale, rendue possible par le coronavirus. L’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider célébrera lui-même ce service divin. D’importants moyens techniques sont nécessaires pour diffuser le signal dans le monde entier à partir du lieu d’émission.

Pâques est la fête religieuse la plus importante du calendrier liturgique. Et il est inconcevable qu’il n’y ait pas de service divin pour la fête de Pâques. Toutefois, maintes choses sont différentes en période de coronavirus : les églises restent fermées presque partout dans le monde, même à l’occasion de tels jours de fête. C’est pourquoi les Églises doivent emprunter d’autres voies. L’Église néo-apostolique propose actuellement de suivre les services divins dominicaux via la télévision et en streaming – également le dimanche de Pâques. Après concertation avec tous les apôtres de district, l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider a décidé qu’il n’y aurait qu’un seul service divin de l’Église néo-apostolique le 12 avril 2020, cependant au niveau mondial, pour tous. L’Église vient donc jusqu’aux croyants, et, avec elle, le service divin s’invite jusque dans leur propre salon.

La diffusion sera effectuée le matin de Pâques à partir de l’Allemagne. Le lieu d’émission sera la maison d’Edition Bischoff, appartenant à l’Église. Le service divin solennel sera diffusé via YouTube, IPTV, téléphone et sur la chaîne de télévision sud-africaine NAC-TV vers tous les continents. Celui-ci débutera à 10 heures (UTC+1/CET heure d’été), l’émission débutera un quart d’heure avant. La communauté présente sur place se limitera aux quelques collaborateurs de l’équipe de la maison d’édition.

Un signal et de nombreux récepteurs

Tous les croyants dans le monde sont cordialement invités à participer à ce service divin. En raison des nombreux fuseaux horaires différents, la participation se fera en direct ou en différé. Et l’Église néo-apostolique possède déjà une grande expérience dans ce domaine : depuis de nombreuses années, des vidéotransmissions sont faites par satellite au niveau mondial, notamment lors des services divins de Pentecôte. Sur le principe, il se produira la même chose lors de la fête de Pâques de cette année, sauf que le signal sera cette fois transmis par Internet, c’est-à-dire via YouTube, Facebook, IPTV et d’autres canaux : la maison d’édition Bischoff transmettra le signal original aux lieux centraux des différentes Églises territoriales, qui le rendra disponible au moyen des liens déjà connus et utilisés auparavant vers les portails internet.

De surcroît, le service divin sera également proposé en partie à la télévision, notamment en Afrique australe, sur la chaîne NAC-TV, ou sous forme de retransmission téléphonique dans certaines régions en Europe.

Des traductions vers de nombreuses langues

L’Église néo-apostolique étant présente dans le monde entier, les services divins centraux sont toujours aussi traduits en plusieurs langues. L’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider célébrera le service divin en langue allemande. Sa prédication sera traduite en anglais phrase par phrase. Pour ce faire, un interprète se tiendra à une distance de sécurité appropriée devant un pupitre à proximité de l’autel. D’autres traductions s’ajoutent à celle-ci : des interprètes traduisent dans les cabines disponibles à cet effet dans les locaux de la maison d’édition Bischoff vers le français, le portugais et l’espagnol ainsi qu’en langue des signes allemande. Dans les bureaux centraux des Églises territoriales dans le monde, d’autres traductions sont encore ajoutées en fonction des langues qui sont nécessaires.

C’est une tâche colossale, qui pose des exigences élevées au niveau technique.

Internet rend cela possible

La prédication ainsi que toutes les prestations musicales sont enregistrés avec le son et l’image dans les locaux de la maison d’édition Bischoff puis émis via l’encodeur en streaming au niveau mondial : un streaming avec le son original en allemand et la traduction en anglais ainsi qu’un autre streaming pour chaque langue supplémentaire.

Et que doit faire le croyant pour recevoir le service divin de Pâques ? Il lui suffit d’ouvrir le lien qu’il a déjà ouvert les dimanches précédents. Ensuite, le service divin peut être suivi sur un ordinateur, une tablette, un smartphone, une télévision connectée ou encore par téléphone. Les liens qui sont nécessaires pour ouvrir l’un des streaming seront à nouveau communiqués partout en temps opportun.

Catégorie : Nouvelles de l’ENAI, fr, fr, fr, fr, fr, fr, fr, fr, fr