Nouvelles de l’ENAI

L’apôtre-patriarche célèbre le service divin pascal diffusé au niveau mondial

28.03.2020

L’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider à l’autel à Lindau (Allemagne), Pâques 2019 (Photo : ÉNA Allemagne méridionale)

Zurich. Une offre particulière dans une période difficile : l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider célébrera lui-même le service divin du dimanche de Pâques, pour tous les membres de l’Église au niveau mondial. Il souhaite s’adresser personnellement aux fidèles.

Le dimanche de Pâques est la fête la plus importante du calendrier annuel chrétien. Pour nous, une fête de Pâques sans service divin est difficilement concevable. Dans la plupart des pays, il n’est plus possible de se réunir dans une église pour célébrer un service divin en raison de la pandémie. Il nous faut donc faire preuve de créativité. Le service divin de Pâques sera diffusé, comme les autres services divins durant la crise liée au coronavirus, en streaming à suivre en direct, c’est-à-dire sans communauté et sans célébration de la sainte cène, mais avec une lecture biblique, la prière du « Notre Père » et le pardon des péchés.

Un service divin sans communauté pour tous

L’apôtre-patriarche précise : L’Église néo-apostolique respectera les directives des autorités sanitaires. L’objectif du confinement et des règles de distanciation est de ralentir et d’endiguer la propagation de la pandémie. « Il est néanmoins important pour moi que les fidèles aient, malgré tout, la possibilité de célébrer la fête de Pâques dans la communion », souligne le président de l’Église, même si chaque foyer doit le faire chacun de son côté. En accord avec les apôtres de district, il a donc décidé de célébrer lui-même le service divin du dimanche de Pâques, qui sera diffusé dans le monde entier. La maison d’édition Bischoff aura l’entière responsabilité de la mise en œuvre technique. Les spécialistes sur place lui ont assuré que l’équipement technique disponible sur le site de la maison d’édition était suffisant pour mettre en place une diffusion au niveau mondial sans perturbations.

Sauf imprévu, tous les chrétiens néo-apostoliques auront donc l’occasion de voir et d’entendre le primat de leur Église en direct ou plus tard sur un enregistrement en différé. Dans l’histoire de l’Église néo-apostolique, c’est la toute première fois qu’une communauté internationale suivra le service divin, en partie en streaming en direct sur YouTube, en partie par téléphone, par IPTV ou encore sur sa propre chaîne de télévision sur NACTV .

Les services divins donnent du courage

En période de crise telle que celle liée au coronavirus, il est d’autant plus important pour nous de commémorer la résurrection de Jésus-Christ, estime le président de l’Église. C’est précisément celle-ci qui témoigne de la toute-puissance de Dieu ainsi que de la présence du Fils de Dieu parmi les hommes. La fête de Pâques est ainsi « une fête de consolation et d’espérance » : « Jésus-Christ a le pouvoir de tenir ce qu’il a promis ! »

Dans son interview du 21.03.2020, l’apôtre-patriarche Schneider avait souligné le fait que la confiance en Dieu était plus que jamais de mise : « Persévérons dans l’amour pour Dieu. Ceux qui l’aiment, le Seigneur saura toujours les assister d’une manière particulière. La promesse divine demeure : Toutes choses – même la crise du coronavirus – concourent au bien de ceux qui aiment Dieu. » Lui-même vit dans une région particulièrement touchée par la pandémie. La détresse des gens ici ne se perçoit pas seulement aux actualités, « j’y suis confronté au quotidien ».

Apprendre à croire les uns des autres

Il rappelle également que des centaines de milliers de personnes en Afrique doivent vivre dans des camps de réfugiés, et que de nombreux fidèles dispersés à travers le monde ne peuvent que très rarement célébrer un service divin ensemble. Sans compter les chrétiens persécutés, qui sont tués parce qu’ils s’engagent publiquement en faveur de leur foi en Jésus-Christ. Tout cela le préoccupe beaucoup : « Je ne dis pas tout cela pour minimiser la crise liée au coronavirus, bien au contraire : je veux simplement nous exhorter à tirer des leçons de nos frères et sœurs qui vivent dans de telles conditions dans ces pays. » Pourquoi, pose-t-il la question, sont-ils capables de rester forts malgré toute cette adversité ? « Parce qu’ils sont profondément enracinés en Christ. Leur secret, c’est leur amour pour le Seigneur ! » Dans une crise comme celle-ci, nous prenons conscience du fait que des sujets qui étaient encore très importants il y a quelques semaines, perdent subitement de leur importance. « Il s’agit maintenant essentiellement de préserver notre relation à Christ ! »

Nous vous tiendrons informés en temps opportun des détails techniques requis pour recevoir le service divin de Pâques célébré par l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider.

Catégorie : fr, fr, fr, fr, fr, fr, fr, fr, fr, fr