Nouvelles de l’ENAI

Dortmund : L’assemblée internationale des apôtres de district a pris fin

24.11.2017

Photo de groupe avec les apôtres de district et leurs adjoints.

C’est Dortmund (Allemagne) qui a accueilli la conférence des apôtres de district.

L’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider (Photos : F. Schuldt)

Zurich/Dortmund : « Merci de votre collaboration fraternelle. J’ai beaucoup appris. » C’est en ces termes que l’apôtre-patriarche a pris congé des apôtres de district et de leurs adjoints à l’issue de l’assemblée internationale des apôtres de district, dont les thèmes étaient d’ordre stratégique et théologique.

Le jeudi, en lever de rideau, avait eu lieu la conférence Afrique. L’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider a prié avec beaucoup de ferveur en faveur des nombreuses communautés réparties sur le continent africain, où l’Église néo-apostolique enregistre la plus forte densité de membres. Les rapports des différents apôtres de district ont montré que, dans  nombre de pays africains, les conditions sociales, sociétales et politiques sont difficiles.

Conserver une vision stratégique

Le Président international de l’Église a appelé ses compagnons d’œuvre, les apôtres, a ne pas perdre de vue les changements et évolutions qui ont cours. La gestion de crise, a-t-il dit d’emblée, nécessite des solutions stratégiques, des statistiques fiables et des décisions appropriées. C’est la seule manière de conserver une vue d’ensemble des années à venir et d’élaborer des plans, notamment en ce qui concerne les projets de construction d’églises dans les zones urbaines ou le suivi pastoral à assurer par les ministres de l’Église.

L’apôtre de district John Kriel, d’Afrique du Sud, a présenté l’histoire d’une réussite. « NAC-TV », la chaîne de télévision néo-apostolique basée au Cap, diffuse son programme religieux trois fois par semaine à l’intention de quelque 35 000 foyers, soient 80 000 téléspectateurs.  Sont diffusés des services divins, de la musique chorale et orchestrale, des séminaires théologiques et des séances de formation pour les pédagogues de l’instruction religieuse. Des séries comme : « Who is… », « Know your Church » ou « Young Peoples’ Desk » remportent un vif succès.

Les JIJ auront une dimension internationale

L’AIAD, l’assemblée internationale des apôtres de district, a surtout poursuivi les débats sur la définition du ministère propre à l’Église néo-apostolique. Des résolutions essentielles avaient été prises lors de la dernière AIAD à Vienne, et présentées par l’apôtre-patriarche au cours d’un service divin ministériel diffusé à l’échelle européenne. Ainsi l’investiture de ministres dans des fonctions de direction ne sera-t-elle plus reçue par ordination, mais par mandatement. Depuis l’AIAD de Vienne, cette règle vaut pour l’apostolat. Les débats futurs porteront sur la prêtrise et le diaconat.

Un rapport récent sur l’état des préparatifs des Journées internationales de la Jeunesse 2019 montre l’importance que la Direction de l’Église attache au « I », c’est-à-dire à la dimension internationale de cet événement. Sous la devise : « Me voici ! » des jeunes du monde entier sont invités à Düsseldorf (Allemagne). En raison de l’expansion de l’Église néo-apostolique, qui est vraiment une Église mondiale, c’est là un défi particulier. Entre-temps, une enquête représentative effectuée auprès de la jeune génération a montré que les centres d’intérêt varient en fonction des classes d’âge. Toutes cependant témoignent un même intérêt pour les thèmes religieux classiques comme le retour de Christ ou la vie après la mort. C’est au vécu commun des services divins qu’elles portent l’appréciation majeure.

Un code en dix points pour les médias sociaux

L’Église néo-apostolique est présente sur les réseaux sociaux depuis de nombreuses années. Le pôle Communication, adossé au siège international de l’Église, assume la responsabilité de l’information diffusée, dans des modes différenciés, par les médias courants. Un code de bonne conduite a été élaboré à l’intention de tous les acteurs et intervenants médiatiques au sein de l’Église. Des objectifs idéaux en matière de légalité, de contenu et d’éthique sont préconisés dans ce Guide des  médias sociaux distribué aux Églises territoriales et nationales. L’apôtre-patriarche Schneider explique : « Les ministres et les collaborateurs de l’Église ainsi que les membres des communautés qui professent leur foi et s’en réclament légitimement aussi en ligne doivent savoir quelle est la position de l’Église néo-apostolique à l’égard des activités dans les médias sociaux. » Un code en dix points décrit la manière et style dont l’Église veut se présenter, savoir avec respect et honnêteté, en conformité avec la loi, en toute responsabilité et avec un grand sens moral, pour ne citer que ces points-ci.