Nouvelles de l’ENAI

L'apôtre de district Norberto Passuni : « J'ai beaucoup apprécié mon travail »

19.10.2015

all photos: NAKI

Fin octobre, l'apôtre de district Norberto Passuni, de Buenos Aires, sera admis à la retraite ministérielle. Depuis 2008, il est responsable du travail au sein de l'Église néo-apostolique en Argentine, au Chili, au Paraguay et en Uruguay. Voici quelques étapes de sa vie bien remplie .

Avellaneda, dans la province de Buenos Aires (Argentine) – le lieu de naissance de Norberto Passuni. C'est là qu'il naît le 20 janvier 1949. À l'âge de 24 ans, il a été ordonné dans son premier ministère, et, en 1989, dans l'apostolat. Le 15 octobre 2008, l'ancien apôtre-patriarche Wilhelm Leber l'a mandaté en tant qu'apôtre de district pour les pays d'Amérique du Sud, l'Argentine, le Chili, le Paraguay et l'Uruguay. En raison des très grandes distances entre les communautés dans ces pays, et avant tout aussi en raison des besoins culturels très différents, l'apôtre de district était obligé de beaucoup voyager, d'être sur les routes, et de se faire conseiller.

Une longue activité en tant qu'apôtre

L'apôtre de district Passuni a eu une longue activité en tant qu'apôtre au sein de l'Église. Il reconnaît avoir apprécié cette période, et remercie Dieu d'avoir pu être un instrument dans sa main. Il y a eu de nombreux défis durant cette période en tant qu'apôtre de district. Norberto Passuni se souvient de ce que l'ancien apôtre-patriarche Wilhelm Leber lui avait recommandé lors de son ordination. « À l'époque », relate l'apôtre de district, « il m'a dit que le travail qui m'attendait devait avoir trois lignes de conduite principales : être un moteur pour les communautés, encourager l'unité dans le cercle des apôtres et dans tout le champ d'activité qui m'était confié, et aimer tous les frères et sœurs. » Il est aujourd'hui très reconnaissant de ce que son épouse et sa famille l'ont soutenu dans ce travail. En outre, le grand engagement des frères du ministère au sein des communautés lui a facilité son travail.

Apprécier son travail

À son successeur, le responsable ecclésial sortant souhaite de pouvoir apprécier son futur travail en tant qu'apôtre de district. Pour cela, il a reçu de bons dons du Seigneur ! Lui-même abordera sa retraite dans la paix et la sérénité. « Je ne voudrais pas qu'une décision trop hâtive de faire l'une ou l'autre chose m'impose un rythme que je ne souhaite plus avoir. Je vais en discuter calmement avec ma famille. » Ce qui est pratiquement sûr, c'est qu'il retournera dans la communauté où a commencé sa longue carrière ministérielle : il s'agit de la communauté de Piñeyro, à proximité de la capitale, à Buenos Aires.

Admission à la retraite fin octobre

Le 25 octobre 2015, l'apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider célébrera le service divin à Buenos Aires, au cours duquel il admettra l'apôtre de district à la retraite. Au cours de ce même service divin, il mandatera l'actuel apôtre de district adjoint, Enrique Eduardo Minio (55 ans), dans la charge d'apôtre de district, et ordonnera l'actuel évêque, Guillermo Eduardo Canessa (60 ans), dans le ministère d'apôtre pour accomplir le travail en Argentine.