Nouvelles de l’ENAI

Service divin de la Pentecôte : Se fier à la puissance du Saint-Esprit

26.05.2015

Photos: Peter Johanning

Zurich/Lusaka. C’était le temps fort de la fête traditionnelle de la Pentecôte au sein de l’Église néo-apostolique : le service divin célébré par le primat de l’Église, l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider. Son message central : « Fions-nous à la puissance du Saint-Esprit ! »

En exergue à la grande fête de l’Église néo-apostolique qui, en 2015, se déroule en Zambie, il y a la devise : « Le Saint-Esprit, notre guide et consolateur ». Le samedi, après une assemblée réunissant la quasi-totalité des apôtres d’Afrique et un concert, des dizaines de milliers de chrétiens néo-apostoliques se sont rassemblés, le dimanche, dans le « National Heroes Stadium ». Des millions d’autres membres de l’Église ont suivi le service divin grâce à la vidéotransmission par satellite, Internet et radio.

Répondre à l’appel de Dieu

C’est la parole en Apocalypse 22 : 17 : « Et l’Esprit et l’épouse disent : Viens » qui a servi de base au service divin. L’apôtre-patriarche a d’abord parlé du pays-hôte, la Zambie, dont environ 1,1 millions d’habitants adhèrent à l’Église néo-apostolique, offrant ainsi à cette dernière sa plus forte représentation au monde, après son pays voisin, la République démocratique du Congo.

Même si, dans d’autres régions, l’adhésion n’est pas aussi forte, voire si elle y recule,  le primat de l’Église affirme que, pour Dieu, les frontières des pays n’ont guère d’importance ; ce qui importe, c’est que tout ceux qu’il appelle donnent suite à son appel !

La puissance du Saint-Esprit

Partout où, dans l’Église de Christ, l’Évangile est prêché, le Saint-Esprit est présent, a dit l’apôtre-patriarche. Sa puissance est déjà agissante dans le saint baptême d’eau qui procure la force de lutter contre le péché. « C’est à travers l’apostolat que la puissance du Saint-Esprit peut s’épanouir pleinement, a poursuivi l’apôtre-patriarche Schneider, en faisant allusion au sacrement du saint-scellé. Sa puissance est aussi expérimentable dans la sainte cène, car c’est la puissance du Saint-Esprit qui rend effective la présence réelle de Christ dans l’hostie consacrée. »

La parole biblique : « Et l’Esprit et l’épouse disent : Viens » n’est pas simplement une invitation du Saint-Esprit, mais aussi l’expression du désir de l’Église d’être en communion avec Jésus-Christ. cet appel signifie : « Viens, tel que tu es. Dieu t’aime. Il t’a pardonné. » Et l’Église de répondre : « Viens, Dieu t’a pardonné, et nous aussi », a ajouté le primat de l’Église en évoquant la force du pardon, de l’réconciliation et de l’union.

Vous trouverez un compte rendu détaillé du service divin de l’apôtre-patriarche ainsi que d’autres informations sur cette fête de la Pentecôte sur nac.today.