Nouvelles de l’ENAI

Un nouveau membre pour le GT CII

17.04.2015

L’apôtre Clément Haeck (à g.), nouveau membre du GT CII

L’évêque Paul Imhof fait ses adieux (Photos : ENAI)

Zurich. L’apôtre Clément Haeck intègre le groupe de travail « Contacts interreligieux et interconfessionnels » (GT CII). Il succède à l’évêque Paul Imhof qui, après avoir pris sa retraite ministérielle en octobre 2013, s’est aussi retiré de sa participation active à ce groupe de travail de l’Église. Clément Haeck a 62 ans et vit au Luxembourg.

C’est de manière très cordiale que l’apôtre Volker Kühnle (Allemagne méridionale), qui préside le GT CII, a accueilli le nouveau collègue : « Nous te souhaitons la bienvenue en notre milieu et espérons susciter de belles impulsions, surtout et y compris dans l’Europe voisine. » L’apôtre Haeck cultive de bonnes relations avec des représentants d’Églises au Luxembourg.  Récemment encore, quelques responsables religieux avaient pris part à un service divin célébré par l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider au Luxembourg (nous en avions rendu compte). L’échange de pensées qui avait suivi s’était déroulé dans une ambiance amicale et franche. Clément Haeck parle parfaitement l’allemand et le français. En sa qualité d’apôtre au sein de l’Église de Hesse/Rhénanie-Palatinat/Sarre, il est en charge, outre de certaines communautés de Rhénanie-Palatinat et de la Sarre, de la Belgique et du Luxembourg, des fidèles d’Algérie, du Maroc et de la Tunisie, en Afrique du Nord, ainsi que du Burkina Faso et du Niger, en Afrique centrale.

Un Européen convaincu

Il est heureux à l’idée d’apporter sa contribution au sein du groupe de travail, de mener des entretiens et de nouer des contacts  avec d’autres Églises : « Je souhaite soutenir sans réserve le travail précieux accompli par le GT CII. De surcroît, j’aurai le souci, moi, l’Européen convaincu qui vient d’un petit pays, d’intensifier la collaboration avec d’autres Églises dans toute l’Europe et  de nouer des contacts avec elles, plus particulièrement dans l’espace francophone, où ils n’existent pas encore. »

De bons contacts avec d’autres Églises

L’évêque Paul Imhof avait quitté le groupe de travail à la fin de l’année 2014. Le 20 octobre 2013, il avait été admis à la retraite ministérielle, après quoi il avait poursuivi pour quelque temps encore sa collaboration. Ses excellents contacts avec des Églises et des institutions en Suisse ont beaucoup influé sur le travail du groupe dans cette partie de l’Europe.

Les autres membres du GT sont l’apôtre Rolf Wosnitzka (ENA d’Allemagne centrale) et l’évêque Peter Johanning (ENAI).

Catégorie : Nouvelles de l’ENAI