Nouvelles de l’ENAI

Un nouvel interlocuteur pour ENArc-en-ciel

08.01.2014

Première rencontre entre ENArc-en-ciel...

...et la commission à Stuttgart (Photos : ENAI)

Zurich/Stuttgart. ENArc-en-ciel a désormais un nouvel interlocuteur officiel au sein de l’Église néo-apostolique. La commission « Mariage, famille et concubinat » sera désormais, pour l’initiative des chrétiens néo-apostoliques homosexuels, bisexuels et transsexuels, l’organisme de contact avec la Direction de l’Église, l’objectif étant une implication plus forte dans les décisions ecclésiales. Pendant dix années, c’était la commission des Affaires spéciales (CAS) qui avait été l’interlocutrice d’ENArc-en-ciel.

Font partie de la commission « Mariage, famille et concubinat » les apôtres de district Michael Ehrich (Président), Armin Brinkmann, Markus Fehlbaum, Wilfried Klingler et Wolfgang Nadolny. La première rencontre entre ENArc-en-ciel et la commission a eu lieu le 20 décembre 2013. Lors de cette première réunion qui s’est tenue à Stuttgart, dans les locaux de l’administration de l’Église néo-apostolique d’Allemagne méridionale, le témoin a été remis officiellement à l’apôtre de district Ehrich ; c’est lui qui dirigera les débats à l’avenir. Outre les représentants de la commission, étaient présents aussi, pour la commission des Affaires spéciales, l’apôtre Gert Opdenplatz et l’évêque Peter Johanning. Du côté d’ENArc-en-ciel, on a aussi compté de nouveaux visages : outre deux nouvelles interlocutrices pour ce qui concerne les lesbiennes, il y avait aussi, pour la première fois, l’ancien de district en retraite Helmut Simon, qui représentait l’initiative des parents, nouvellement créée par ENArc-en-ciel.

Autres urgences

Dans le cadre de cette réunion longue de six heures, les participants ont poursuivi le dialogue existant. À l’ordre du jour figuraient des questions d’actualité portant sur la situation des homosexuels, des bisexuels et des transsexuels dans l’Église néo-apostolique. A notamment été discutée la position de l’Église au sujet de l’homosexualité, qui date de 2005. Une fois de plus, ENArc-en-ciel a exigé avec insistance la reformulation de la version allemande et surtout anglaise. Les participants étaient d’accord qu’il y avait là urgence à agir et sont disposés à aller plus loin. De plus, ils ont beaucoup travaillé sur la question de savoir comment ENArc-en-ciel pouvait être davantage intégrée dans l’organisation et les processus de fonctionnement internes de l’Église.

10 années de travail commun

L‘apôtre de district Klingler a résumé l’évolution des dix dernières années en disant qu’entre-temps ENArc-en-ciel était devenu une composante fixe du travail ecclésial et qu’une coopération précieuse, marquée du sceau de la confiance, avait été mise en place. L’Église est disposée à encourager et à soutenir cette position particulière du groupe à l’avenir.

Comme c’était le cas pour la commission des Affaires spéciales, les rencontres avec la nouvelle commission auront lieu une fois par an. La prochaine est prévue en décembre 2014.

Autres informations au sujet d’ENArc-en-ciel : www.regenbogen-nak.org et www.facebook.com/regenbogennak

Catégorie : Nouvelles de l’ENAI