Nouvelles de l’ENAI

Appel à prier pour la paix dans le monde entier

04.09.2013

Samuel Kobia et Kofi Annan conviennent que les Églises prieront pour la paix (Photo : libre de droits)

Zurich. « Dieu de la vie, conduis-nous vers la justice et la paix » : telle est la devise de la journée internationale de prière pour la paix de cette année, le 21 septembre prochain. Le Conseil Œcuménique des Églises appelle ses membres à montrer la voie en priant pour la paix à l’échelle mondiale. L’Église néo-apostolique s’associe à cette démarche : le dimanche 22 septembre, des prières pour la paix seront prononcées dans toutes les communautés.

C’est à dessein que le COE a choisi cette devise, en expliquant ceci : « Ces quelques mots sont une profession de foi, un cri d’espérance, une affirmation de l’unité et une promesse solennelle de l’ensemble des disciples. Quelques-uns méditeront sur ces paroles, d’autres complèteront l’une de ces phrases dans leurs prières. En cette journée internationale de prière pour la paix, prions ensemble, les uns pour les autres, en communion avec l’assemblée plénière du COE. »

Au sujet de la journée internationale de prière pour la paix

« La journée internationale de la paix  est l’occasion, pour des communautés dans le monde entier, de prier et d’agir ensemble, afin que l’aspiration à la paix s’ancre solidement dans les cœurs de leurs assemblées, familles, peuples et sociétés », dit le COE. L’idée en est née lors de la rencontre, au cours du mois de mai 2004, de Samuel Kobia, le Secrétaire Général du COE, avec Kofi Annan, le Secrétaire Général des Nations Unies, portant sur le rôle des Églises dans le processus de paix.

La journée internationale de la paix, parrainée par les Nations Unies, existe depuis 1981. Cette année-là, l'Assemblée générale des Nations Unies avait adopté la résolution 36/67 instaurant une Journée internationale de la paix. Depuis 2001, elle est célébrée le 21 septembre de chaque année. La résolution vise à mettre en place une journée entière de paix et de non-violence.

L’Église néo-apostolique y participe aussi

Dès 2005, l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber alors en exercice adressait une circulaire à toutes les communautés néo-apostoliques de par le monde, où il écrivait : « Le souhait  a mûri en mon for intérieur que notre Église et, par là-même, tous les chrétiens néo-apostoliques du monde entier s’associent aux prières pour la paix. Les souffrances et la misère de beaucoup d’hommes dans le monde ne peuvent laisser les chrétiens néo-apostoliques indifférents, tant la paix est devenue fragile. »

Cette année aussi, notre Église s’associe à cette journée. La parole de base du service divin du 22 septembre prochain se trouve dans l’Évangile selon Luc : « Tandis qu’ils parlaient de la sorte, lui-même se présenta au milieu d’eux, et leur dit : La paix soit avec vous ! » (Luc 24 : 36). Elle fait suite à la rencontre sur le chemin d’Emmaüs. Le Ressuscité apparaît aux disciples qui sont pris d’épouvante, pensant voir un « esprit ». En leur adressant le salut : « La paix soit avec vous ! », Jésus les rassure et leur révèle son identité : leur peur se mue alors en joie, leur inquiétude en assurance, leur tristesse en confiance !

Puissent ces paroles s’appliquer à tous les hommes, dans le monde entier.

Vous trouverez des informations détaillées sur la journée internationale de prière pour la paix sur le site du Conseil Œcuménique des Églises.