Nouvelles de l’ENAI

Depuis Hambourg, un message pentécostaire pour le monde entier

14.05.2013

Le parcours du signal satellitaire montre la technique mise en œuvre lors du service divin pentécostaire de l’Église néo-apostolique (Graphique : Maison d’édition)

Hambourg/Zurich. Quand, le dimanche de la Pentecôte, l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber débutera le service divin dans la communauté de Hambourg-Borgfelde, un millier d’autres communautés dans plus d’une centaine de pays le suivront par satellite ou Internet.  De cette manière, plusieurs millions de personnes vivront, le 19 mai 2013, la célébration pentécostaire de l’Église néo-apostolique, événement majeur des festivités du 150e anniversaire de l’Église néo-apostolique.

« Cette année, la fête de la Pentecôte constituera, pour beaucoup de chrétiens néo-apostoliques, un événement exceptionnel », dit Peter Johanning, le porte-parole de l’Église. La Pentecôte ne rappelle pas seulement l’anniversaire de l’Église chrétienne en général, mais s’inscrit cette année aussi dans les festivités du 150e anniversaire de l’Église néo-apostolique en particulier. Dès 1863, la communauté de Hambourg  a joué un rôle-clé. Aujourd’hui, soient 150 années plus tard, l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber adressera une fois de plus aux fidèles, depuis Hambourg, ses vœux pentécostaires et le message traditionnel qui accompagnera l’Église pendant toute une année. « Nous sommes très heureux de ce que le service divin de la Pentecôte, célébré à Hambourg, puisse être reçu par satellite dans plusieurs centaines de communautés du monde entier et que, de ce fait, des millions de fidèles puissent percevoir la force de ce message spirituel », dit encore l’évêque Johanning.

Passage de témoin à la tête de l’Église

Ordonné en 2005, l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber prendra sa retraite après exactement huit années d’activité. « Pour lui aussi, le fait que cet événement ait lieu à Hambourg précisément est une expérience particulière », dit Peter Johanning. Au cours de ce même service divin de la Pentecôte, l’apôtre-patriarche adjoint Jean-Luc Schneider sera investi, par ordination, du ministère patriarcal. Ce nouvel apôtre-patriarche est originaire de France ; il est âgé de 54 ans et ministre de l’Église, à divers échelons, depuis de nombreuses années.

Ce service divin solennel sera retransmis par satellite, fibre optique, stations de radio et Internet, dans plus de cent pays des cinq continents. La prédication sera traduite en consécutive à l’autel, en langue anglaise, et simultanément dans plus d’une vingtaine d’autres langues. La retransmission est pilotée par la Maison d’édition Bischoff, propriété de l’Église.

Traduction en vingt langues pour les communautés d’une centaine de pays

À Hambourg même, le véhicule de retransmission de la maison d’édition filme le service divin, à l’aide de cinq caméras. Un autre véhicule de retransmission (liaison montante) d’un fournisseur de radios et de médias envoie le signal mixé par l’un des satellites EUTELSAT à Francfort, dans les studios des Éditions Bischoff, où les interprètes effectuent la traduction simultanée dans les différentes langues.

À Francfort se trouvent deux autres liaisons montantes dont l’une envoie l’image, le son originel et les traductions vers le satellite EUTELSAT qui les diffuse en Europe, an Afrique du Nord et dans certaines régions de l’Inde ; l’autre envoie le son originel et ses traductions en espagnol, français et portugais seulement, également par le satellite EUTELSAT, vers des émetteurs terrestres situés à Fuchsstadt et Jérusalem. De là, la retransmission se poursuit par d’autres satellites et des fibres optiques vers des émetteurs terrestres situés sur les autres continents. Ces stations diffusent l’émission à leur tour par satellite et radiophonie vers les récepteurs installés dans les églises. En raison du décalage horaire, l’émission est enregistrée en Amérique et rendue accessible aux communautés ultérieurement.

Le streaming (lecture de flux continu) est aussi prévu

Les communautés du Sud-Est asiatique ainsi que quelques pays d’Afrique et d’autres fidèles non accessibles par le satellite ont la possibilité de suivre le service divin par Internet. Ces participants obtiennent préalablement  une autorisation d’accès. Les Éditions Bischoff effectuent le streaming par le biais d’un fournisseur d’accès qui proposent dix flux en diverses bandes passantes et de diverse qualité ainsi que différentes langues.

140 000 km parcourus en trois secondes

Actuellement, plus de 1 600 édifices cultuels de l’Église néo-apostolique, situés dans plus de 40 pays d’Europe et des régions d’Asie, sont équipés pour recevoir la retransmission de services divins par satellite et, partiellement, par Internet. Cette zone s’étend depuis la Scandinavie jusqu’à Madère, Malte, Chypre et Israël, et des Açores jusqu’à l’Oural.

À partir du lieu d’émission, à Hambourg, le signal parcourt près de 140 000 km pour parvenir dans ces stations ; pour cela, il lui faut à peu près trois secondes.