Nouvelles de l’ENAI

La voie de Dieu

24.10.2012

La communauté de Saint-Pétersbourg

Les évêques Khanayew (pour le Kazakhstan), Ljan et Groo ainsi que les apôtres Akchurin et Lazarew (à partir de la gauche. Photos : ENA BB)

Zurich/Saint- Pétersbourg. Des changements de personnes ont eu lieu dans le travail pastoral de l’Eglise en Russie : Dimanche dernier, l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber a ordonné, lors du service divin qu’il a célébré à Saint-Pétersbourg, deux apôtres et deux évêques pour l’Eglise territoriale russe. Ont toutefois aussi été admis à la retraite les apôtres Vladimir Danilov et Alexandre Kondrashov, deux serviteurs éprouvés. De surcroît, le Kazakhstan a été doté pour la première fois d’un évêque.

« Il y a déjà quelque temps de cela, nos deux retraités ont fêté leur soixantième anniversaire, atteignant ainsi, selon le droit russe, l’âge de la retraite », était-il dit dans une circulaire que l’apôtre de district Wolfgang Nadolny avait fait lire dans toutes les communautés de son champ d’activité au début du mois d’octobre. « Pendant plus de deux décennies, ils se sont entièrement consacrés à l’exercice de leurs différents mandats ministériels. » Soutenus par leurs familles, ils ont parcouru des milliers de kilomètres, ce dont l’apôtre-patriarche les a aussi chaleureusement remerciés dans son allocution.

De nouveaux dons ministériels

Leur succèdent dans le ministère les deux nouveaux apôtres Marat Akchurin (49 ans) et Wladimir Lazarew (50 ans), tous deux de Moscou. Wladimir Groo (44 ans) et Oleg Ljan (51 ans), que le Président international de l’Eglise a ordonnés dans le ministère d’évêque, les seconderont. Pour la première fois, ce vaste pays qu’est le Kazakhstan a été doté d’un évêque : Sergej Khanayew (56 ans) est originaire de Petropavlovsk (Kazakhstan). C’est lui qui prendra soin désormais des quelque 10 000 membres de l’Eglise néo-apostolique dans cette partie du monde.

Le chemin de la patrie

À Saint-Pétersbourg, l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber a développé, au cours du service divin dominical, la parole en Job 23 : 11 : « Mon pied s’est attaché à ses pas ; j’ai gardé sa voie, et je ne m’en suis point détourné », montrant ainsi aux communautés toute l’importance que revêt la voie de Dieu. « Nous, le Seigneur nous a placés sur une voie qui mène dans la gloire éternelle. C’est le chemin qui nous conduit dans « notre patrie ». Ne nous en détournons sous aucun prétexte », a dit le premier serviteur de l’Eglise. « Nous persistons et signons : Christ est ressuscité et il reviendra ! »

Catégorie : fr, fr, fr, fr, Nouvelles de l’ENAI