Nouvelles de l’ENAI

Pentecôte 2012 : Jean-Luc Schneider mandaté comme adjoint

27.05.2012

L’apôtre-patriarche Wilhelm Leber et son adjoint Jean-Luc Schneider (Photo : ÉNA RNW)

Cologne/Zurich. Après de nombreuses années, l’Église néo-apostolique a de nouveau un apôtre-patriarche adjoint. Le 27 mai 2012, lors du service divin de la Pentecôte à Cologne, l'apôtre-patriarche Wilhelm Leber a chargé l'apôtre de district de France, Jean-Luc Schneider, de ce mandat. À l’avenir, il déchargera l'apôtre-patriarche et prendra également à sa charge certains des voyages de celui-ci. « La transition devrait si possible se dérouler de façon continue », a dit l'apôtre-patriarche. Il a lui-même en tête son admission à la retraite et c’est pour cela qu’il veut régler sa succession le plus tôt possible.

À l’issue de la prédication et de la fête de la sainte cène a eu lieu l’installation, annoncée depuis quelques semaines, de l'apôtre de district Jean-Luc Schneider dans la charge d’apôtre-patriarche adjoint. « C’est également nouveau pour moi », a souri l'apôtre-patriarche en priant l'apôtre de district de le rejoindre à l’autel.

Des accents en Afrique

Face à la recrudescence des tâches au niveau international, il peut aussi s’imaginer mettre des accents dans son travail, par exemple dans la desserte des chrétiens néo-apostoliques en Afrique.

Toutefois, selon l'apôtre-patriarche, le planning des services divins de cette année ne sera pas modifié, car il ne souhaite décevoir personne qui se réjouit de la visite de l'apôtre de district. Dès l’année 2013, cependant, l'apôtre de district Schneider le déchargera dans son planning de voyages. « Je suis convaincu que les chrétiens néo-apostoliques du monde entier t’accueilleront de tout cœur et à bras ouverts », a dit l'apôtre-patriarche.

Beaucoup de forces et de sagesse

Ensuite, l'apôtre-patriarche a posé la question à l'apôtre de district de savoir s’il était disposé à accepter cette charge et l’a mandaté pour servir en tant qu’apôtre-patriarche adjoint. « Dans cette poignée de main, je dépose le souhait que tu puisses servir au nom du Dieu Trinité avec beaucoup de forces et de sagesse. »

Dans un premier temps, l'apôtre-patriarche adjoint Jean-Luc Schneider restera en charge de ses champs d’activité en France et dans certaines parties du Congo en tant qu’apôtre de district.

Pas le premier apôtre-patriarche adjoint

Un mandat d’apôtre-patriarche adjoint n’est pas totalement inconnu au sein de l’Église néo-apostolique. C’est en dernier Richard Fehr qui était mandaté en tant qu’adjoint de l'apôtre-patriarche Hans Urwyler, pendant un an, avant de prendre ses fonctions en tant qu’apôtre-patriarche.

Jean-Luc Schneider est âgé de 52 ans et vit à Strasbourg. Il fait partie de l’Église néo-apostolique depuis son enfance, ses parents étaient déjà néo-apostoliques. Il est marié et père de deux enfants. Il porte le ministère d’apôtre de district depuis le 26 septembre 2004 et dirige aussi, outre l’Église territoriale de France, de nombreuses autres Églises territoriales, comme le Burundi, la Polynésie Française, la République Démocratique du Congo du Sud-Est et la Nouvelle-Calédonie. Jusqu’à nouvel ordre, le nouvel apôtre-patriarche adjoint restera en charge de son champ d’activité actuel.

Catégorie : Nouvelles de l’ENAI, Pentecost, Pentecost events, Press Release