Nouvelles de l’ENAI

Apôtre-patriarche adjoint : une charge comportant des tâches bien définies

30.03.2012

L’apôtre de district Jean-Luc Schneider en 2009 (Photo : ENAI)

Zurich. Au cours du service divin de la Pentecôte, qui aura lieu à Cologne, le dimanche 27 mai 2012, l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber installera dans sa charge un apôtre-patriarche adjoint en la personne de l’apôtre de district Jean-Luc Schneider. La charge d’apôtre-patriarche adjoint n’est pas tout à fait inconnue au sein de l’Église néo-apostolique : l’apôtre-patriarche Richard Fehr l’avait occupée pendant un an avant d’entrer lui-même en fonction en qualité d’apôtre-patriarche.

« L’installation dans une charge consiste en l’attribution d’une tâche bien définie ; elle ne vaut pas ordination », était-il dit dans notre dernier communiqué de presse, ce qui a suscité un certain nombre de questions : Qu’est-ce que cela signifie concrètement en vue de l’installation de Jean-Luc Schneider dans la charge d’apôtre-patriarche adjoint ? L’apôtre-patriarche Leber répond de la manière suivante : La « tâche bien définie » consiste en la participation à toutes les tâches de direction à l’échelle internationale. Après une période de transition, le futur apôtre-patriarche adjoint sera aussi en charge d’une partie du programme de célébration des services divins patriarcaux, de manière à permettre à l’apôtre-patriarche Leber de voyager un peu moins.

Admission en retraite prévisible

L’apôtre-patriarche ajoute qu’à l’heure actuelle, la désignation d’un apôtre-patriarche adjoint  est à considérer sous le seul aspect de son admission prévisible à la retraite. La question reste ouverte – et il n’a pas l’intention de donner d’autres instructions à ce sujet – de savoir si, en raison du développement incessant de l’activité internationale, cette charge deviendra une institution pérenne.

Le Président international de l’Église, qui fêtera cette année son 65e anniversaire, décrit l’apôtre de district Jean-Luc Schneider comme étant particulièrement qualifié pour accomplir cette tâche. Sa compétence sur le plan spirituel, sa prédication convaincante et sa capacité à susciter l’enthousiasme sont des caractéristiques particulières de sa personnalité.

L’apôtre-patriarche adjoint Schneider

L‘apôtre de district Jean-Luc Schneider (52 ans) est originaire de France. Depuis septembre 2004, il dirige, outre l’Église  territoriale de France, de nombreuses autres Églises territoriales, notamment celles du Burundi, de la Polynésie française, de la République démocratique du Congo Sud-Est et de la Nouvelle-Calédonie. Il est marié et père de deux enfants.

Catégorie : Nouvelles de l’ENAI